Accueil de « Breaking the waves »

Breaking the waves

mise en scène Myriam Muller

On en parle dans la presse et sur le web

L'Echo

Image de la critique de L'Echo

vendredi 22 février 2019

"Breaking the Waves" ou l'invincible bonté

Par Valérie Colin

Et Bess, ce petit cœur d’or qui donne son corps, y émeut encore…...

Lire l'article sur L'Echo

L'Humanité

Image de la critique de L'Humanité

jeudi 21 février 2019

Au-delà de la passion, du désir charnel et du divin

Par Gérald Rossi

Myriam Muller transporte sur scène Breaking the Waves, le film réalisé voilà vingt-cinq ans par Lars von Trier. Une œuvre trouble défendue avec passion....

Lire l'article sur L'Humanité

Théâtre au Vent

Image de la critique de Théâtre au Vent

mardi 19 février 2019

Breaking the Waves – une peinture expressionniste

Par Evelyne Trân

Il n’est pas nécessaire d’avoir vu le film de Lars Von Trier « Breaking the waves » qui date de 1996 et reçut le grand prix du Jury au festival de Cannes pour être interpellé par la proposition théâtrale de Myriam MULLER. En l’occurrence, la comparaison entre le film et la pièce tirée du scénario nous amènerait à superposer une perception cinématographique à une perception théâtrale

Lire l'article sur Théâtre au Vent

Lëtzebuerger Land

Image de la critique de Lëtzebuerger Land

vendredi 08 février 2019

Shine on you crazy diamond

Par josée hansen

Lorsque la presse spécialisée découvrit Dogville de Lars von Trier au Festival de Cannes en 2003, elle le porta aux nues pour son pari formel : celui de faire jouer toute l’histoire (racontée par Nicole Kidman en Grace) sur un plateau noir, sur lequel les différents lieux et bâtiments n’étaient indiqués que par quelques traits de craie blanche par terre et de rares éléments de décor. Quelle audace ! Quelle radicalité ! s’exclamèrent-ils, alors mê...

Lire l'article sur Lëtzebuerger Land

Rue du Théâtre

Image de la critique de Rue du Théâtre

vendredi 08 février 2019

Rue du théâtre - Breaking the Waves

Par Cécile Strouk

Grand prix du Jury, "Breaking the waves" défraya la chronique quand il fut présenté pour la première fois en 1996 à Cannes. Le film de Lars Von Trier subjugua autant qu’il fut détesté, ne laissant personne indifférent. En même temps, comment le rester face à une femme qui se sacrifie par amour au point d’aller donner son corps au tout venant ? Le Grand théâtre du Luxembourg propose une adaptation fidèle de ce drame danois à travers le regard engagé...

Lire l'article sur Rue du Théâtre

Radio 100,7

Image de la critique de Radio 100,7

jeudi 07 février 2019

Standing Ovation fir "Breaking the Waves"

Par Valerija Berdi

Kann d'Léift alles verlaangen a justifiéieren? E komplext Theaterstéck no enger Adaptatioun vum Lars von Trier sengem Film. Der Theaterregisseur......

Lire l'article sur Radio 100,7

Le Jeudi

Image de la critique de Le Jeudi

jeudi 07 février 2019

La force de l'amour / Création en français de «Breaking the Waves» au Grand Théâtre

Par Josée Zeimes

D'un célèbre film au spectacle théâtral: la vision de Myriam Muller est une perle brillante....

Lire l'article sur Le Jeudi

Wort.lu

Image de la critique de Wort.lu

lundi 04 février 2019

Un miroir tendu aux mesquins

Par Marc THILL

Adaptation pour la scène du film de Lars von Trier, la pièce « Breaking the Waves », qui se joue actuellement au Grand Théâtre, permet à la metteuse en scène Myriam Muller d'ouvrir des tiroirs et de porter à la lumière bon nombre de problèmes d'hier et d'aujourd'hui....

Lire l'article sur Wort.lu

Le Quotidien

Image de la critique de Le Quotidien

jeudi 31 janvier 2019

« Breaking the Waves » : la pièce qui va faire des vagues

Par Pablo Chimienti

Les cinéphiles se souviennent d’une époque où Lars von Trier faisait plus parler de lui pour ses films et les prix prestigieux qu’il remportait que pour ses frasques ou autres mots douteux. C’est à cette époque, en 1996, que sort Breaking the Waves. Le film se déroule dans un village isolé au nord de l’Écosse. C’est là que vit Bess,

Lire l'article sur Le Quotidien

Wort.lu

Image de la critique de Wort.lu

jeudi 31 janvier 2019

Myriam Muller und eine große Liebesgeschichte

Par Sophia Chülkes

1996 hat Lars von Trier mit „Breaking the Waves“ für nasse Taschentücher in den Kinos gesorgt. Ab Freitag, 1. Februar, läuft der Stoff als Stück, aber mit weiblichem Blick. Myriam Muller inszeniert das Drama als Theaterstück am Grand Théâtre.

Lire l'article sur Wort.lu