Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)

Distribution

Présentation

spectacle en néerlandais surtitré en français

Dans Wolfskers, deuxième étape de son “Triptyque du pouvoir”, Guy Cassiers, après le premier volet Mefisto for ever, s’inspire des trois scénarios du cinéaste russe Alexandre Sokourov, Taurus, Moloch et Le Soleil. Une journée particulière dans la vie de trois hommes particuliers, de trois symboles du pouvoir absolu qui broie les individus : Lénine, Hitler et Hiro-Hito. Le premier, affaibli, attend Staline pour tenter une dernière fois de le priver de sa succession ; le second, attend son artiste préféré, l’architecte Albert Speer, au moment de ses premières défaites en Russie ; Hiro-Hito, empereur-dieu du Japon, attend le général américain Mac Arthur, au lendemain d’Hiroshima… Trois hommes qui ont voulu incarner un peuple, trois mythes vivants qui ont réussi à théâtraliser leur vie pour devenir des héros censés atteindre l’immortalité. C’est au moment où le pouvoir s’effrite, au moment où l’impuissance se fait jour qu’ils nous sont présentés, entourés de leurs proches. Ils dissertent sur l’avenir de “leur” monde sans se rendre compte qu’ils sont devenus prisonniers de leurs fantasmes. Tout commence à se déliter, la léthargie les gagne, le pouvoir agissant comme un poison à action lente, cette “belladone” (“wolfskers” en flamand) les mène à la destruction. Guy Cassiers sait parfaitement créer cette ambiance de déréliction, de perte de soi, en mettant ses talentueux acteurs au centre d’un dispositif scénique et vidéographique fascinant et d’une rare efficacité, puisqu’il nous permet d’être à la fois dans le présent des actions et dans l’univers mental des protagonistes.

En vidéo

Wolfskers - extrait vidéo

Calendrier

Première représentation référencée

Anvers
Le jeudi 11 octobre 2007
Toneelhuis
Octobre 2007
L M M J V S D
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Dernière(s) représentation(s) référencée(s)

Luxembourg
Le 29/01/2009
20:00
Grand Théâtre de Luxembourg