theatre-contemporain.net

Accueil de « Une Femme »

Une Femme

+ d'infos sur le texte de Philippe Minyana
mise en scène Marcial Di Fonzo Bo

Pariscope

:Un rôle sur mesure

Par Marie-Christin Nivière
publié le 2014-04-09

Philippe Minyana a écrit cette pièce pour Catherine Hiegel. Un rôle sur mesure, car il représente toutes les femmes : fille, mère, amie, épouse, amante… Par la finesse de son jeu, sa capacité à se métamorphoser tel un caméléon sur la palette des sentiments, la comédienne a de quoi inspirer les auteurs. Toujours sincère, minutieuse dans ses interprétations, elle peut passer de la douceur à la colère, de la modération à l'excès,

Lien vers l'article :

On en parle dans la presse et sur le web

Image de la critique de BSC News

mercredi 21 mai 2014

Théâtre "conceptuel"

Par Julie Cadilhac

Une Femme, Elisabeth, déambule et tente de survivre dans son univers quotidien oppressant. Autour d'elle, les morts et les vivants se croisent et s'invectivent et tandis que les spectres rient et festoient, les vivants ont de la fièvre, souffrent et gémissent. Philippe Minyana nous sert ici une vision aussi désespérée de l'humanité que... désespérante. Si l'on avoue aisément notre difficulté d'adhésion pour un théâtre "conceptuel" où les personn...

Lire l'article sur BSC News

Image de la critique de leplus.nouvelobs.com

dimanche 06 avril 2014

“Qu’est-ce qu’une femme ?”

Par Sonia Bressler

“Qu’est-ce qu’une femme ?” semble nous glisser à l’oreille Philippe Minyana. Une drôle de question que nous pourrions balayer d’un revers de main, en affirmant qu’il s’agit d’une différence chromosomique. L’affaire est ici close dans le territoire d’un microscope. Mais changeons d’outil et prenons un mascroscope....

Lire l'article sur leplus.nouvelobs.com

Image de la critique de http://webthea.com

mercredi 02 avril 2014

Les eaux noires de la mémoire

Par Dominique Darzacq

...« Elle a les cheveux sales voilà ce que j’ai pensé. Ma mère mourait et moi je me disais, elle a les cheveux sales ». A son tour, vaincue par le temps, gisante peut-être, Elisabeth veillée par Madame Paul, convoque ses souvenirs. Dans le labyrinthe de sa mémoire, le temps s’abolit, le proche et le lointain s’emmêlent, et se croisent les vivants et les morts. ......

Lire l'article sur http://webthea.com

Image de la critique de sceneweb.fr

vendredi 28 mars 2014

Philippe Minyana convoque les morts et les vivants

Par Stéphane CAPRON

L’auteur Philippe Minyana est de retour sur le devant de la scène avec Une femme, sa nouvelle pièce mise en scène par Marcial Di Fonzo Bo avec Catherine Hiegel. Un texte intense, troublant et touchant....

Lire l'article sur sceneweb.fr

cultureaupoing

Image de la critique de cultureaupoing

vendredi 28 mars 2014

Une femme dans la forêt profonde

Par lban Orsini

Quand le temps cède et que la vie s’efface, que reste-t-il encore à accomplir ? Que fait-on ou que devons-nous faire de nos fantômes ? Partir, est-ce être en paix avec ses morts ?

Lire l'article sur cultureaupoing

Image de la critique de Hier au théâtre

vendredi 28 mars 2014

La forêt onirico-triviale d'"Une Femme"

Par Thomas Ngohong

Depuis son renvoi sans ménagement de la maison de Molière, Catherine Hiegel n’a pas eu le temps de chômer. Après Jon Fosse, Florian Zeller ou Dea Lohrer, l’ancienne doyenne du Français se voit offrir un rôle sur mesure pour la dernière création de Philippe Minyana à la Colline, Une Femme. Cette fable sombre s’inscrit dans une poétique du souvenir et du deuil métaphorisée par l’image de la forêt......

Lire l'article sur Hier au théâtre

Image de la critique de Un Fauteuil Pour l'Orchestre

jeudi 27 mars 2014

Un portrait de femme délicat et saisissant

Par Denis Sanglard

Dans la chambre d’Élisabeth… Il y a la chambre d’Élisabeth, ‘la femme’, chambre où cohabitent vivants et mourants. Élisabeth veille sur les uns et les autres. Dans la chambre d’Élisabeth les souvenirs percutent le présent, et le présent est peut-être déjà un souvenir. Dans la chambre d’Élisabeth le temps est à l’œuvre qui vous broie. Les vieux perdent la mémoire, chient dans leur couche. ......

Lire l'article sur Un Fauteuil Pour l'Orchestre

Image de la critique de Journal La Terrasse.fr

jeudi 27 mars 2014

Variation humorale sur l’amour et la mort

Par critique

Marcial Di Fonzo Bo crée Une femme, de Philippe Minyana, variation humorale sur l’amour et la mort. Un théâtre hypnotique et vertigineux ; une tragédie grotesque, servie par des comédiens fascinants.

Lire l'article sur Journal La Terrasse.fr

Image de la critique de Les Trois Coups

mercredi 26 mars 2014

Des gisants au seuil de la mort

Par Lorène de Bonnay

« Une femme » est la dernière « épopée intime » de Philippe Minyana. Écrite pour la comédienne Catherine Hiegel, en collaboration avec le metteur en scène Marcial Di Fonzo Bo, cette fable sur la finitude humaine est littéralement portée par les corps en émoi ou métamorphosés des acteurs.

Lire l'article sur Les Trois Coups