Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)

:Présentation

Et si ce n’était pas par hasard que Meyerhold avec sa troupe de comédiens,
montant trois farces de Tchekhov, compte 14 évanouissements dans ''Le jubilé'',
8 dans ''L’Ours'' et 11 dans ''La Demande en mariage''… Soit au total 33 Évanouissements…

Et si nous traversions l’oeuvre toute entière à travers ces évanouissements?

Lorsque les combats sont durs et violents, que la censure étouffe, que la peur épuise,
l’idée même de l’évanouissement soulage…

L’évanouissement n’est pas une maladie.

L’évanouissement est une arme de combat.

L’évanouissement est le seul moyen de ne pas étouffer totalement, d’échapper
à l’asphyxie.

S’évanouir, c’est ne pas cesser de s’évaporer, de disparaître, de tomber, de « s’évanouir »…

Le trait essentiel de mon travail est l’inachèvement. Je ne supporte pas le définitif,
il n’y a que la pensée en mouvement, le processus… Monter l’intégralité de l’œuvre
de Tchekhov c’est révéler cette structure qui met à jour une pensée en mouvement ...

''« Ne réveillons pas le chat qui dort. J’ai dû polémiquer pendant toute ma vie.''

''J’en ai assez maintenant ! J’ai envie de travailler, pas de discuter ! »''

V. Meyerhold


LES DIFFÉRENTES ÉTAPES DU PROJET

Le début des répétitions
Les répétitions devaient débuter le 30 mars, cet épisode du con nement nous a obligés à les reporter. Je pensais que c’était une décision que je ne pouvais pas prendre seul, mais qui ne pouvait être que collective, nous avons décidé de reprendre les répétitions le 17 août.

Nous ne renonçons pas à jouer malgré ce décalage
Nous ferons en sorte de tenir la parole que nous nous étions donnée avec Patrice Martinet, c’est à dire que nous jouerons tout le mois de novembre au Théâtre de l’Athénée, de façon un petit peu particulière, puisque nous allons avoir 2 semaines pour reprendre chacune des pièces déjà montées mais avec la moitié de l’équipe qui est nouvelle. Nous viendrons jouer dans l’état, c’est à dire que nous jouerons ce que nous pourrons jouer et le reste nous le présenterons de façon différente, des choses à inventer...

Après l’Athénée
Ensuite, nous irons début décembre à la Maison de la Culture d’Amiens, pour jouer La Mouette, Oncle Vania, Trois Sœurs et La Cerisaie puis nous nous retrouverons à partir de janvier au Théâtre Studio d’Alfortville, où nous jouerons jusqu’à la n du mois de mai. Et là comme nous continuerons à répéter en même temps que nous jouerons, nous rajouterons au fur et à mesure les œuvres qui manquent. Donc au Théâtre Studio, vous pourrez voir la totalité du travail que nous aurons fait, et sous plusieurs formes, peut-être que nous tirerons au sort le soir la pièce que nous jouerons, peut-être que nous ferons des week-end où nous jouerons tout à la suite, tout est ouvert.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.