Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Un sacre »

:Introduction : Les pleureuses, le réel et la fiction

par Lorraine De Sagazan

Les pleureuses (ou pleureurs) sont des personnes engagées pour pleurer et se lamenter avec ostentation lors des veillées funèbres et des funérailles.
Depuis l'Antiquité grecque et romaine, essentiellement des femmes en font profession. Dans certains pays méditerranéens, d'Afrique ou du Moyen-Orient, cette coutume s'est perpétuée jusqu'au début du XXe s. et survit encore de nos jours de manière très localisée. Les pleureuses ont pour mission de verser des larmes sur commande. Elles sont engagées par les familles endeuillées pour feindre, accroitre, autoriser, provoquer le chagrin et déclencher les larmes lors de funérailles. L’objectif étant d’honorer un être dont on veut souligner l’importance.

Les pleureuses sont des actrices dont l’artisanat provoque le réel et le transforme. Il lui permet de s’accomplir. Comme si le réel ne suffisait pas. C’est finalement peut-être toujours ça le rôle de l’acteur. Pas tel que l’on peut le penser parfois, au service de son narcissisme face à un public qui admire sa virtuosité, mais au service de l’existence de quelqu’un qui a besoin de son métier pour augmenter le réel, le transformer et prendre en charge un chagrin trop lourd à porter.

Je m’intéresse à cette figure antique qui perdure parce que je crois que c’est très similaire à la place que je propose aux acteurs pour ce spectacle.
Je ne leur demande pas de jouer à l’attention d’un public mais plutôt pour une seule personne dont ils portent l’histoire comme un trésor précieux, rare et fragile et pour laquelle l’espoir un peu fou d’une consolation n’est jamais loin.

  • « Les lettres nourrissent l'âme, la rectifient, la consolent » (Voltaire)

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.