theatre-contemporain.net

Accueil de « Un jour en octobre »

Un jour en octobre

mise en scène Agathe Alexis

On en parle dans la presse et sur le web

Théâtre Passion

Image de la critique de Théâtre Passion

dimanche 28 janvier 2018

Que s’est-il passé cette nuit d’octobre ?

Par Anne Delaleu

Leguerche prétend qu’il allait retrouver sa promise dans la maison, mais que Catherine l’a entendu et attiré dans sa chambre. Quant au lieutenant il est moins certain de son emploi du temps, et se souvient qu’il est resté quelques heures en ville pour reprendre le train....

Lire l'article sur Théâtre Passion

les-lettres-francaises.fr

Image de la critique de les-lettres-francaises.fr

mardi 23 janvier 2018

Redécouvrir Georg Kaiser

Par Jean-Pierre Han

Agathe Alexis a exhumé "Un jour en octobre", une pièce du dramaturge allemand Georg Kaiser, injustement méconnu en France. De vingt ans l'aîné de Brecht, Kaiser a beau être à la tête d'une oeuvre considérable de 74 pièces au seul plan théâtral avec bon nombre de ses oeuvres traduites en français par la grâce du très précieux René Radrizzani et publiées en quatre volumes à l'Arche, rien n'y a fait : il reste relativement méconnu en France....

Lire l'article sur les-lettres-francaises.fr

Théâtre au Vent

Image de la critique de Théâtre au Vent

vendredi 19 janvier 2018

Il est né le divin enfant, pas si divin bien sûr !

Par Evelyne Trân

Il n’y a plus de contrées inexplorées, pensons-nous, à une époque où nous sommes submergés par des informations de toutes parts, grâce à internet et les réseaux sociaux par exemple. Est-il possible de faire un retour en arrière, au début du vingtième siècle qui n’est pas si loin puisque nos grands ou arrières grands-parents l’ont connu.

Lire l'article sur Théâtre au Vent

Théâtre du blog

Image de la critique de Théâtre du blog

mercredi 17 janvier 2018

Un jour en octobre, "Étrange"

Par Christine Friedel

Étrange: la douce Catherine, jeune fille de bonne famille innocente et rêveuse, est tombée enceinte, comme on dit, d’un homme qui ne l’a jamais vue. Du moins, le croit-il, sous-estimant la puissance de la “première vue“. En réalité, elle est tout simplement tombée amoureuse au premier regard, et l’enfant, bien vivant, est le fruit de ce “haut mal“...

Lire l'article sur Théâtre du blog

Figaro

Image de la critique de Figaro

mardi 16 janvier 2018

Un jour en octobre,Tableau d'une exécution, des femmes puissantes

Par Armelle Héliot

Dans Un jour en octobre, pièce traduite par René Radrizzani, on est dans un monde passé et rigide que le décor et les costumes de Robin Chemin ne datent pas vraiment. Un décor enveloppant qui laisse la place aux songes, heureux ou funestes, au-delà d'un univers suggéré de maison bourgeoise. Fin XIXe siècle, début XXe. Catherine, une jeune fille (Ariane Heuzé), élevée par son

Lire l'article sur Figaro

Une ode à l'amour et la mise en scène d'un déni
Image de la critique de

Ubiquité culture(s)

Image de la critique de Ubiquité culture(s)

samedi 13 janvier 2018

Rêve, affabulation, force de conviction, imagination et fantasmes s’entrecroisent...

Par Brigitte Rémer

Nous sommes dans le salon en hémicycle d’une maison bourgeoise où vit Monsieur Coste (Hervé Van der Meulen), notable, oncle de Catherine une nièce qu’il élève (Ariane Heuzé). Catherine revient après un long séjour en province passé chez la sœur de l’abbé Jattefaux (Jaime Azoulay), tuteur chargé par l’oncle de surveillance plutôt que d’éducation. Elle vient d’accoucher, mais pour tous l’énigme est entière : qui est le géniteur de l’enfant ? La pièce tourne en circonvolutions et l’oncle enquête,

Lire l'article sur Ubiquité culture(s)

WebTheatre

Image de la critique de WebTheatre

mercredi 10 janvier 2018

Deux pères pour un enfant

Par Gilles Costaz

Classé comme l’un des plus grands auteurs de théâtre expressionnistes, l’Allemand Georg Kaiser (1878-1945) reste assez peu joué en France. On le connaît pour les pièces De l’aube à minuit et Le Radeau de la Méduse. Mais Un jour en octobre, que l’Atalante nous fait découvrir dans une traduction nerveuse de René Radrizzani, n’a jamais été joué dans notre pays....

Lire l'article sur WebTheatre

En attendant Nadeau

Image de la critique de En attendant Nadeau

mardi 09 janvier 2018

Une journée très particulière

Par Monique Le Roux

Avec sa mise en scène d’Un jour en octobre (Oktobertag), au théâtre de l’Atalante, Agathe Alexis contribue à faire redécouvrir un grand auteur, Georg Kaiser, un temps oublié. Et elle prend un beau risque par le choix d’une pièce qui peut rester difficilement compréhensible pour une partie du public.

Lire l'article sur En attendant Nadeau

Froggy's Delight

Image de la critique de Froggy's Delight

lundi 08 janvier 2018

"Un jour en octobre" bascule en tragi-comédie

Par Philippe Person

Théâtre d’un autre temps, dont Brecht vantait l’intérêt, la pièce de Georg Kaiser n’a pas vieilli dans sa forme et pas tant que ça dans son propos. Elle évite à la fois le mélo et le Grand Guignol et vaut bien mieux que bien des divertissements contemporains que personne, dans une centaine d’années, n’aura l’idée de réveiller de leurs cimetières numériques....

Lire l'article sur Froggy's Delight