Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Un amour impossible »

Un amour impossible

mise en scène Célie Pauthe

:Genèse de l'écriture

Voir le sommaire du dossier Pièce (dé)montée.

Écrire sur sa mère

Dans sa Conférence à New-York, Christine Angot énonce les raisons pour lesquelles elle s’est résolue à écrire sur sa mère. Elle s’exprime aussi dans la presse à ce sujet. On peut lire, par exemple, l’entretien paru dans Télérama le 23/08/2015.

Faire lire l’extrait ci-dessous. Quels sont les éléments fondateurs qui ont poussé Christine Angot à écrire Un amour impossible ?

« Entre deux livres, j’ai toujours pensé, à un moment ou à un autre : ma mère, faire un livre où on la verrait. Où on verrait ce que c’est avoir une mère. Dire ce qu’est cet amour. Et ce qu’il devient. Écrire ce que je sais, depuis que je suis à son contact, c’est-à-dire toujours. Je pense à un tel livre depuis trente ans, depuis que j’écris. Pas un livre sur ma mère. Ça ce n’était pas possible.
“ Vous faites un livre sur quoi ? ” On entend souvent les gens dire ça. Je ne comprends pas, un livre sur quelque chose, ou sur quelqu’un, un livre au-dessus, en surplomb, le discours sur, l’auteur au-dessus de la chose. Non. Essayer d’écrire, pour moi, c’est essayer de me souvenir que j’ai été dedans. Dans les choses. À l’intérieur des moments. Sans surplomb. En train de vivre. Pas d’avoir un discours sur. Sur la mère c’est par- ticulièrement impossible. Mais, à travers la connaissance que j’en ai, je voulais écrire ce que c’est avoir une mère. La percevoir en mots. Et percevoir, en mots, l’amour qu’on a pour elle. Pourquoi ? Pourquoi je voulais faire ça ? Parce que c’est l’amour qui est à la base de ceux qui viennent après. »

Christine Angot, « Conférence à New York », La Nouvelle Revue Française, n°614, Paris, Gallimard, septembre 2015.

Références à d'autres œuvres

Dans ce même texte, l’auteur évoque de nombreuses références à d’autres œuvres qui traitent du rapport entre mère et enfant, parmi lesquelles :

  • Albert Cohen, Le Livre de ma mère.
  • Madame de Sévigné, Lettres.
  • Nathalie Sarraute, Enfance.
  • Marcel Pagnol, Le Château de ma mère.

Demander aux élèves de produire de courtes fiches sur ces références.
Quelles corrélations peut-on établir entre ces références et l’écriture d’Un amour impossible ?

Histoire d’un amour

Christine Angot cite aussi la chanson de Dalida, Histoire d’un amour.

La faire écouter aux élèves.

Dire pourquoi elle a pu constituer pour l’auteur un point de départ.
Il s’agit d’une chanson contemporaine de l’époque où Rachel et Pierre se sont rencontrés et ont construit leur relation sentimentale. Le titre et les paroles d’Histoire d’un amour relèvent d’une chanson populaire et sentimentale et la jeune fille que fut Rachel a pu s’identifier à l’héroïne de Valida.

Faire lire à haute voix par les élèves les paroles de la chanson de Dalida et leur demander aussi de cher- cher d’autres grandes chansons d’amour qu’ils connaissent pour évoquer la relation de Pierre et Rachel.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.