Accueil de « Un Beau ténébreux »

Un Beau ténébreux

mise en scène Matthieu Cruciani

On en parle dans la presse et sur le web

mouvement.net

Image de la critique de mouvement.net

samedi 26 mars 2016

Faust à la plage

Par Aïnhoa Jean-Calmettes

En adaptant Un beau ténébreux, Matthieu Cruciani est le premier à porter l’écriture de Julien Gracq à la scène. Initié par l’auteur lorsqu’il était en camp de travail, et achevé en 1942, ce texte d’une beauté fulgurante met en jeu les désirs de transcendance d’individus oisifs. Et offre par là une étrange résonnance au contexte politique actuel....

Lire l'article sur mouvement.net

Théâtre au Vent

Image de la critique de Théâtre au Vent

lundi 11 janvier 2016

Parole de jeune, rêve exalté.

Par Evelyne Trân

Cet écrivain énigmatique, Julien Gracq dont le nom résonne dans la bouche de façon ensoleillée et montante comme un chemin de montagne à parcourir, est un véritable compagnon de voyages. Le titre de son roman « Un beau ténébreux » dont il commença l'écriture en 1941 alors qu'il était prisonnier dans un camp, opère comme une apparition, et c'est dans notre imaginaire, Julien Gracq lui même qui surgit.

Lire l'article sur Théâtre au Vent