Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Un Batman dans ta tête »

Un Batman dans ta tête

+ d'infos sur le texte de David Léon
mise en scène Hélène Soulié

:Présentation

La lecture d’un fait divers : un adolescent à Béziers utilisant un rasoir contre ses camarades de classe, a déclenché l’écriture de ce texte par David Léon. Il y avait aussi chez lui la nécessité d’écrire sur la maltraitance psychologique et sur la «folie ».
La lecture de Sauver la peau aura enclenché chez moi deux nuits successives d'insomnie et de cauchemars (la relation de ce texte a Un batman dans ta tête est très forte).
Et puis un matin, très clairement le souvenir d'une photo de Nan Goldin persiste, celle d'un adolescent dans son bain.
Je me souviens du bleu prégnant de la photo. Des longs doigts du jeune homme, de ces mains dignes d'une peinture d'Egon Schiele.
Je cherche la photo. Je la redécouvre. Et je pense à d'autres photos de Nan Goldin, celles d'adolescents au bord d'une piscine.
Je commence alors à dessiner un jeune homme dans une baignoire, et puis un miroir au dessus de lui, comme pour fragmenter son corps, en donner une vision autre, une vision atypique. Donner des prismes multiples au regard que l'on pourrait porter sur ce jeune homme.
J'y trouve un écho plastique à la fragmentation du texte, reliée à la pensée foisonnante de Matthieu qui nous parvient par bribes, par spasmes.
J'y vois à la fois son corps morcelé, sa folie, et notre incapacité à la considérer dans son ensemble.
Très vite l'espace est celui là. J'en ai la certitude. Comme une évidence.
Je visualise alors la première image du spectacle. Celle du reflet du visage grimé de l'acteur que l'on découvre dans le miroir. C'est ce visage blanc qui accueille le public. Sa bouche est rouge. Il sourit.

Hélène Soulié

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.