Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Un conte de Noël »

Un conte de Noël

mise en scène Julie Deliquet

:Présentation

HENRI : … Junon et moi on ne s’aime pas trop. Non, je préférais imaginer mon père, Abel, couchant avec d’autres femmes. Ou alors que je sois né par césarienne. Ou « in situ », in vitro, enfin, je ne suis pas spécialiste en la matière ! C’est assez confus. Mais bon, il semble que je sois sorti de ta grand-mère.

Après avoir récemment porté à la scène Fanny et Alexandre d’Ingmar Bergman avec la troupe de la Comédie-Française, Julie Deliquet se tourne à nouveau vers le cinéma. Grande admiratrice du réalisateur Arnaud Desplechin, elle choisit pour point de départ de sa nouvelle création avec le Collectif In Vitro, le scénario d’Un conte de Noël (2008).

Dans cette troublante histoire de famille, un enfant, Henri, est conçu pour servir de remède à la maladie de son grand frère atteint d’une leucémie. Henri qui n’a pas été accueilli pour lui-même, devient en quelque sorte inutile après la disparition de son aîné. Il est alors banni de la fratrie par sa sœur, Élisabeth.

À l’occasion des fêtes de fin d’année, la famille se réunit à Roubaix. Tensions, non-dits et jalousies, on le devine, sont également de la partie…
Douze comédien.ne.s donnent vie à cette formidable catharsis familiale au cours de laquelle il est question de généalogie, de maladie, de deuil, de théâtre et de religion. Au plateau, il n’y a pas un conte de Noël, mais plusieurs, chaque personnage racontant à sa façon son histoire dans une polyphonie loufoque et provocatrice.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.