Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Triptyque.com ou... ma langue au diable »

:Résumé des pièces et propos

Sans la langue

Une femme, la Mère, reçoit chez elle un artisan d’un genre un peu spécial, nommé le bûcheron-boucher pour désincarcérer son fils de l’écran de l’ordinateur devant lequel il passe toutes ses journées.

L’homme « nouveau » est arrivé. C’est un homme machine, en symbiose totale avec l’ordinateur. Le rêve des pères fondateurs d’internet serait-il ici devenu réalité ?

Plus qu’une parabole sur l’addiction aux modes de communication actuels, c’est l’histoire d’une double folie : celle d’une mère qui voudrait garder éternellement son fils auprès d’elle et celle d’un fils qui pour lui échapper se réfugie dans le monde virtuel de l’internet.

Comment Karl Kraft s’est découpé en morceaux…

Karl Kraft a enfin trouvé un sens à sa vie. Mais son rêve a un prix. Pour le réaliser, il devra se déposséder de tous ses biens. Mais sera t-il prêt à vendre son âme au diable ?

Cette pièce énigmatique se présente comme un puzzle qui ne sera reconstitué qu’à la fin. C’est l’histoire d’une mutation, celle d’un homme qui se libère des contraintes de sa vie antérieure pour renaître à une autre vie, dans un autre corps. Le mythe Faustien revisité !

Speed dating

Imaginez un lieu qui ressemblerait à un commissariat de police et mettez-y : un célibataire dépressif menotté, une belle victime bien amochée, une commissaire expéditive en fin de carrière et un peintre en radiateur, tous convoqués pour une reconstitution de rencontre amoureuse qui a mal tourné. Au final, vous obtenez un cocktail savoureux, mélange de jeu télévisé et de film d’humour noir.

Les histoires d’amour finissent mal… même lorsqu’elles n’ont pas encore commencé ! Tous les ingrédients de la farce sont réunis pour parler de la quête de l’âme soeur dans la société moderne.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.