Accueil de « Tout le monde ne peut pas être orphelin »

Tout le monde ne peut pas être orphelin

On en parle dans la presse et sur le web

le figaro.fr

Image de la critique de le figaro.fr

mercredi 26 juin 2019

Le repas de famille des Chiens de Navarre 

Par Jean Talabot

Un an après avoir déchiqueté l’identité nationale, le collectif revient avec Tout le monde ne peut pas être orphelin. Finement écrit....

Lire l'article sur le figaro.fr

Sceneweb

Image de la critique de Sceneweb

mardi 25 juin 2019

Les Chiens de Navarre recomposent leur famille

Par Stéphane Capron

Après un petit détour plus politique en 2017 avec Jusque dans vos bras, les Chiens de Navarre retrouvent le chemin d’un spectacle plus sociétal dans Tout le monde ne peut pas être orphelin, autour de la relation entre les parents et les enfants. La pièce créée aux Nuits de Fourvière est présentée dans un dispositif bi-frontal, une première pour la compagnie. Et leur humour acide fait mouche une nouvelle fois....

Lire l'article sur Sceneweb

lesechos.fr

Image de la critique de lesechos.fr

lundi 24 juin 2019

« Tout le monde ne peut pas être orphelin » : la bombe familiale des Chiens de Navarre

Par Vincent Bouquet

Aux Nuits de Fourvière, la troupe de doux dingues pilotée par Jean-Christophe Meurisse réussit, malgré quelques excès et une dramaturgie encore fragile, à éparpiller façon puzzle la sacro-sainte famille....

Lire l'article sur lesechos.fr

leprogres.fr

Image de la critique de leprogres.fr

samedi 22 juin 2019

Les Chiens de Navarre reviennent aboyer !

Par Nicolas Blondeau

Les Chiens de Navarre portent bien leur nom : quand ils s’emparent d’un sujet, ils attaquent en meute. Ils le déchiquettent de leurs crocs acérés jusqu’à ce qu’il n’en reste que l’os, l’essentiel....

Lire l'article sur leprogres.fr