Accueil de « Le Tartuffe »

Le Tartuffe

+ d'infos sur le texte de  Molière
mise en scène Luc Bondy

On en parle dans la presse et sur le web

PublikArt

Image de la critique de PublikArt

samedi 06 février 2016

Retour du Tartuffe de Luc Bondy ou l'imposture finement revisitée

Par Amaury Jacquet

Une histoire de clan pour une grande famille d’acteurs où l’intrus se révèle l’élément révélateur et perturbateur du malaise qui y règne...

Lire l'article sur PublikArt

Image de la critique de Critiques de théâtre à Paris

vendredi 10 avril 2015

Un Tartuffe réinventé

Par Philippe Chavernac

dieu les références à l’hypocrisie religieuse, place plutôt à un Tartuffe « contemporain », plus préoccupé de son avenir terrestre, soucieux de tout capter : les cœurs, les biens, les relations sexuelles,… En profitant de la crédibilité d’Orgon en particulier. Heureusement que Dorine, la première à s’en apercevoir, est là ! (formidable Martine Schambacher). Tous les acteurs sont excellents : Orgon (bonne pâte avec un côté

Lire l'article sur Critiques de théâtre à Paris

Image de la critique de Critiques de théâtre à Paris

vendredi 16 mai 2014

Le théâtre nous interroge et c’est tant mieux !

Par Philippe Chavernac

J’ai beaucoup aimé le spectacle Tartuffe qui se joue aux ateliers Berthier. L’action se passe aujourd’hui, les costumes sont de notre époque et c’est une idée simple mais qui permet d’actualiser la pièce et qui la rend unique. Nous avons tous vu de nombreuses fois les pièces de Molière et le metteur en scène, par son intelligence, interprète à sa façon et peut faire preuve d’audace et s’autoriser certaines libertés......

Lire l'article sur Critiques de théâtre à Paris

Image de la critique de M la scène

samedi 10 mai 2014

Une proposition très ouverte

Par Marie-Laure Barbaud

Monté à la hâte, aux Ateliers Berthier, pour combler le vide laissé par la douloureuse disparition de Patrice Chéreau en octobre dernier qui devait y créer Comme il vous plaira de Shakespeare, le Tartuffe que présente Luc Bondy est plutôt une bonne surprise. (Nous avions été bien déçus par son Marivaux sans âme.)...

Lire l'article sur M la scène

Image de la critique de Culturopoing

mercredi 23 avril 2014

Couvrez ce Tartufe que je ne saurais voir

Par Alban Orsini

Le spectacle commence dans un silence : celui d’une famille dans laquelle rien ne se passe, rien ne se dit. Le petit déjeuner est pris sans que cela soit important. La table est immense, les croissants ont l’air chaud. Et puis, il y a une présence : celle de Tartuffe, dévot dont Orgon, le chef de famille, semble s’être épris au grand dam du reste de la famille. Mais quelle est la nature de cette emprise au juste ? Est-elle politique......

Lire l'article sur Culturopoing

Image de la critique de Atlantico

lundi 14 avril 2014

Bondy fait passer l'épreuve des siècles au "Tartuffe"

Par Anne Touchard

Distribution, mis en scène, gestion du casting... Le directeur du théâtre de l'Odéon a mis les petits plats dans les grands pour réussir cette adaptation du classique de Molière......

Lire l'article sur Atlantico

Image de la critique de L'Humanité

lundi 14 avril 2014

Luc Bondy choisi l’actualisation spatiotemporelle

Par Jean-Pierre Léonardini

En un demi-siècle d’histoire du théâtre, la comédie en cinq actes et en vers de Molière a déjà été vue et revue sous toutes les coutures, à tel point qu’on se demande quel regard autre porter sur elle. De Planchon qui, le premier......

Lire l'article sur L'Humanité

Image de la critique de France Info

jeudi 10 avril 2014

Tartuffe, un escroc moderne

Par Thierry Fiorile

Le classique de Molière n'était pas dans la programmation du théâtre de l'Odéon en début de saison, mais la mort de Patrice Chéreau en octobre 2013 a tout chamboulé......

Lire l'article sur France Info

Image de la critique de Arkult

jeudi 10 avril 2014

Affreux, terrible, dramatique Tartuffe !

Par Hadrien Volle

Luc Bondy fait ici le choix de nous montrer un Tartuffe moderne. Moderne de par son cadre : la pièce se déroule dans le salon d’un grand appartement froid au carrelage en damier noir et blanc (symbolique de la dichotomie de perception dont bénéficie Tartuffe de la part des membres de la famille ?). Moderne aussi de par son caractère : ici, le faux dévot (joué par Micha Lescot) ose et adopte un comportement de cadet de famille mal élevé qui fait...

Lire l'article sur Arkult

Image de la critique de BSC News

lundi 07 avril 2014

Une approche contemporaine du mythe tartuffien

Par Florence Gopikian

En 2013, Luc Bondy signait un Tartuffe en langue allemande d’une vivacité à percuter le printemps viennois. Déménageant sa thématique et son décor au sein de l’Hexagone, le Directeur du théâtre de l’Odéon nous offre aujourd’hui une version parisienne de cette savoureuse comédie. Un damier en guise de sol, de vastes murs blancs ornés de trophées, et une immense table autour de laquelle les convives prennent place les uns après les autres : ......

Lire l'article sur BSC News