Accueil de « Tant qu'il y aura des brebis »

Tant qu'il y aura des brebis

Léa Carton De Grammont (Mise en scène), Arthur Amard (Écriture), Maybie Vareilles (Écriture)


:Présentation

Une passe, c'est un geste de tonte. Le tondeur passe sa machine dans la laine, le long du corps de l'animal. Il passe d'une brebis à l'autre, en reproduisant une série de gestes.
D'un tondeur à l'autre, il passe son savoir-faire. D'une ferme à l'autre, d'un an sur l'autre, il passe, témoin de la vie pastorale.
Comme les tondeurs passent de ferme en ferme, deux acteurs sont passés chez les tondeurs recueillir des témoignages. Ils s'appellent Arthur et Maybie, ils interprètent les tondeurs qu'ils ont rencontrés.
Au fil de ces portraits, le théâtre et la danse déploient un matériau documentaire vers la rêverie, à partir des gestes techniques de la tonte, d'échappées de moutons, et de tentatives de dire, à travers un métier, une place dans le monde.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je me connecte Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.