theatre-contemporain.net

Accueil de « Soubresaut »

Soubresaut

François Tanguy (Metteur en scène)

On en parle dans la presse et sur le web

Crayonné au théâtre.

Image de la critique de Crayonné au théâtre.

lundi 02 octobre 2017

Recherche de la sortie

Par Christian Drapron

« Recherche de la sortie. D’une sortie vers l’errance d’antan. Dans l’arrière-pays » écrit Beckett. C’est bien ce qui semble en jeu ici : pas ce qui s’appelle un « théâtre », milieu, cadre ou décor où se déroulerait une action, mais d’un espace dynamique qui se creuse, se fait labyrinthique, se clôt, s’ouvre ; un flot qui noue et dénoue ses méandres de façon apparemment aléatoire....

Lire l'article sur Crayonné au théâtre.

Sceneweb

Image de la critique de Sceneweb

samedi 23 septembre 2017

En plein Soubresaut, le Radeau tient la barre

Par Christophe Candoni

Après Coda, Ricercar, Onzième, Passim, voici une nouvelle création du Théâtre du Radeau donnée dans le cadre du Festival d’Automne. Le temps et l’usure ne semblent avoir de prise sur la belle équipe de François Tanguy toujours fidèle à la singularité de son geste poétique foisonnant et décousu....

Lire l'article sur Sceneweb

L'Insensé

Image de la critique de L'Insensé

mercredi 21 décembre 2016

Une puissance de déplacements

Par Jérémie Majorel

Cavaliers sur montures improbables et figures assises de profil à l’avant-scène, prostration en attente d’un sursaut et chevaliers dérisoires sur un cheval de bois sans soubresaut aucun: dans cette ménagerie de vers et de sons, l’énergie circule, pourtant. Tanguy met en scène comme un électricien autodidacte branche le courant d’une maison qu’il aurait bricolée elle aussi. On le soupçonnerait même de braconner un peu l’électricité....

Lire l'article sur L'Insensé

insense

Image de la critique de insense

mardi 13 décembre 2016

Soubresaut… et le sursaut du funambule

Par yannick Butel

Soubresaut est la nouvelle création du Radeau et de François Tanguy. Un univers plastique et textuel soutenu par l’élaboration sonore d’Eric Goudard et les voix/corps de Didier Bardoux, Frode Bjornstad, Laurence Chable, Muriel Hélary, Ida Hertu, Vincent Joly, Karine Pierre, Jean Rochereau et Jean-Pierre Dupuy. Un travail qui, présenté en novembre dernier au TNB lors du festival « Mettre en scène », était repris à la Fonderie, au Mans.

Lire l'article sur insense