Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Le Soldat ventre-creux »

Le Soldat ventre-creux

mise en scène Véronique Widock

On en parle dans la presse et sur le web

Image de la critique de Théâtre du Blog

mardi 17 septembre 2013

Le soldat ventre-creux

Par Christine Friedel

« Quand un soldat revient de guerre, il a… Simplement eu d‘la chance et puis voilà » : Yves Montand chantait ça, autrefois. Pour ce qui est de la chance, ce n’est pas si sûr, voir l’Histoire du soldat de Ramuz et Stravinsky : le diable et son violon magique lui ont pris trois ans contre trois jours et personne ne le reconnaît à son retour. Celui-là aussi, comme le Sosie de Plaute puis de Molière, trouve à son retour sa maison occupée et sa femme...

Lire l'article sur Théâtre du Blog

Image de la critique de Théâtre au vent

dimanche 15 septembre 2013

Il revient de loin.

Par Evelyne Trân

Il revient de loin. Il a fait 5 ans de guerre. Quelle guerre ? Est-il parti au combat comme on va au travail. Avait-il le choix ? Défendait-il sa patrie, un idéal ? Fait-il partie des vainqueurs ou des perdants ? Nous n’en saurons rien. Hanokh LEVIN qui met en scène le soldat ventre-creux gomme ces questions. Elles n’ont plus d’importance dès lors que l’homme se retrouve seul, n’ayant qu’une seule identité à partager, celle d’un être humain. Il crie haut et fort « Je m’appelle Sosie ».Il pourrait aussi bien clamer « Je suis un homme comme les autres ». Mais il se raccroche à son nom parce que c’est tout de même important d’avoir un nom et tant pis s’il y en a d’autres qui portent le même.

Lire l'article sur Théâtre au vent

Image de la critique de OverBlog

vendredi 13 septembre 2013

Conflit identitaire

Par Emmanuel Cognat

Après le succès de la Putain de l’Ohio en cette même Cartoucherie l’an dernier (Théâtre de l’Aquarium), c’est le Théâtre de la Tempête qui ouvre sa nouvelle saison avec une pièce de Hanokh Levin, « le Soldat ventre-creux », qui n’avait jusqu’alors jamais été montée. Si la mise en scène de Véronique Widock est réussie, c’est le jeu d’acteur, d’une émouvante justesse, que l’on retiendra....

Lire l'article sur OverBlog

Image de la critique de SNE-EDU

vendredi 13 septembre 2013

Le Soldat Ventre-creux

Par Micheline Rousselet

Les trois Sosies (Vincent Debost, Soldat-ventre-plein, Henri Costa, Soldat-ventre-à-terre et Stéphane Facco, Soldat-ventre-creux) sont excellents. On n’oubliera pas de sitôt Stéphane Facco qui donne à son personnage une émotion très forte. Il se cogne à plus fort que lui mais s’il plie, il ne cède pas, il ne perd jamais l’espoir et l’envie de vivre....

Lire l'article sur SNE-EDU

Image de la critique de La théâtrothèque.com

vendredi 13 septembre 2013

Une tragédie de Hanokh Levin proche du théâtre grec de Sophocle

Par Philippe DELHUMEAU

L'Ivresse de Hanokh Levin se concentre sur une écriture pluridisciplinaire, laquelle bouleverse la tragédie en dérision, le martyr en contentement. De son œuvre, se détachent des pièces phares, La Putain de l'Ohio, Kroum l'ectoplasme, Les Souffrances de job. Le Soldat ventre-creux est une création mise en scène pour la première fois par Véronique Widock au théâtre de la Tempête....

Lire l'article sur La théâtrothèque.com

Image de la critique de lestroiscoups.com

vendredi 13 septembre 2013

Conflit identitaire

Par Emmanuel Cognat

Après le succès de la Putain de l’Ohio en cette même Cartoucherie l’an dernier (Théâtre de l’Aquarium), c’est le Théâtre de la Tempête qui ouvre sa nouvelle saison avec une pièce de Hanokh Levin, « le Soldat ventre-creux », qui n’avait jusqu’alors jamais été montée......

Lire l'article sur lestroiscoups.com

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)