theatre-contemporain.net

Accueil de « Schatten (Eurydike Sagt) »

Schatten (Eurydike Sagt)

+ d'infos sur le texte de Elfriede Jelinek
mise en scène Katie Mitchell

Libération.fr

:Katie Mitchell «Le texte est un point de départ, pas une fin en soi»

Par Sonia Delesalle-Stolper
publié le 2018-01-11

Rencontre à Londres avec la metteure en scène britannique de 53 ans, dont l’adaptation «cinéma-live-théâtre» de «la Maladie de la mort» de Marguerite Duras est jouée à partir de mardi à Paris...

Lien vers l'article :

On en parle dans la presse et sur le web

Le Monde.fr

Image de la critique de Le Monde.fr

jeudi 25 janvier 2018

Katie Mitchell bouscule le genre

Par Fabienne Darge

Katie Mitchell a-t-elle un style, ou a-t-elle un genre ? La metteuse en scène britannique, qui s’est imposée ces dernières années comme une figure majeure de la scène européenne, a deux spectacles à l’affiche à Paris en cette fin janvier, qui font beaucoup parler....

Lire l'article sur Le Monde.fr

Club de Mediapart

Image de la critique de Club de Mediapart

mercredi 24 janvier 2018

Katie Mitchell fait son cinéma

Par Olivier Pansieri

L’anglaise metteuse en scène est à l’honneur en ce début 2018, avec deux créations à l’affiche : Schatten (Eurydike sagt) à la Colline et La maladie de la mort aux Bouffes du Nord. Explorant l’objetisation de la femme par le mâle dominant et sa douloureuse émancipation à travers deux textes puissants, Katie Mitchell signe deux spectacles froids, cliniques où l’omniprésente vidéo tue le théâtre....

Lire l'article sur Club de Mediapart

Attractions Visuelles

Image de la critique de Attractions Visuelles

mercredi 24 janvier 2018

Le théâtre monte son cinéma

Par Karminhaka

Il faut sans doute s'appeler Elfriede Jelinek pour s'emparer d'un mythe tel que celui d'Orphée et Eurydice et procéder à un tel renversement : à la fois orienter la perspective sur la figure féminine et ancrer cette relecture dans une époque contemporaine où trivialité et banalisation existentielle s'imbriquent. Ainsi, l'Eurydice de la romancière est affublée d'un Orphée chanteur de rock à l'aura hypnotique, autour duquel drainent des jeunes fans...

Lire l'article sur Attractions Visuelles

Artistikrezo

Image de la critique de Artistikrezo

lundi 22 janvier 2018

Schatten à La Colline, une femme parle

Par Emilie Darlier-Bournat

« Schatten, Eurydike sagt » ou en français « Ombre, Eurydice parle » est une pièce écrite en 2013 par Elfriede Jelinek, Prix Nobel de littérature trop peu jouée en France. Reprenant une de ses thématiques récurrentes, l’auteure autrichienne signe un texte féministe et abrasif. La parole de la femme qui est au centre de Schatten émane d’une comédienne …...

Lire l'article sur Artistikrezo

Sceneweb

Image de la critique de Sceneweb

dimanche 21 janvier 2018

Ombre parmi les ombres, une Eurydice libérée d’Orphée

Par Christophe Candoni

Dans Schatten (Eurydike sagt), la dramaturge Elfriede Jelinek et la metteuse en scène Katie Mitchell actualisent le vieux mythe d’Orphée en le prenant à contre-pied. Décapante et militante, leur version tord le cou à la supposée misogynie de l’histoire alors qu’Eurydice y préfère les Enfers à son demi-dieu de compagnon....

Lire l'article sur Sceneweb

Comme il vous plaira

Image de la critique de Comme il vous plaira

dimanche 21 janvier 2018

Le mythe d'Orphée et d'Eurydice adapté à l'ère d'aujourd'hui...

Par Judith Policar

Orphée (Renato Schuch) est un chanteur-star adoré de toutes. Eurydice, sa femme, veut se consacrer à l’écriture, mais elle est prisonnière de son époux qui ne la laisse pas être autre chose que son objet. Lors d’un concert d’Orphée, elle meurt d’une morsure de serpent. Orphée dévasté par cette disparition décide d’aller la chercher là où elle est.

Lire l'article sur Comme il vous plaira

France Culture

Image de la critique de France Culture

jeudi 11 janvier 2018

Katie Mitchell, the Queen

Par Olivia Gesbert

Katie Mitchell investit les planches en cette rentrée théâtrale, avec deux pièces : l’une de l’autrichienne Elfriede Jelinek ''Ombre, Eurydice parle'', l’autre de la française Marguerite Duras, une adaptation du roman ''La Maladie de la mort''....

Lire l'article sur France Culture