Accueil de « Samdi soir pou oublié »

Samdi soir pou oublié

+ d'infos sur l'adaptation de Lolita Monga,
d'après Daewoo de François Bon
mise en scène Lolita Monga

:Présentation

Spectacle en créole surtitré en français

Il y a dix ans, le départ d’une firme coréenne installée en Lorraine ruinait la vie de centaines d’ouvrières. C’est le genre d’information qu’on lit tous les jours dans la presse, qu’on suit au journal télévisé. François Bon en a fait un roman. Lolita Monga une pièce de théâtre.

« Monsieur, Madame, ce qu’on dit est vrai vraiment, le monde est en deux morceaux, la moitié des gens ne sait pas comment vit l’autre moitié des gens. Les usines ferment, les gens sont licenciés et les gros ont toujours le pouvoir… Alors nous on dit : voilà ce qui s’est passé, voilà ce qui se passe, mesdames messieurs, dans n’importe quelle ville, dans n’importe quel pays, sous n’importe quelle latitude… » Et ça mérite d’être dit et dit encore, alors, en piste ! Sur scène, un dancing improvisé dans une salle communale, trois tabourets, une boule à facettes ; les filles se retrouvent comme tous les samedis pour danser, se réchauffer, trinquer ensemble. Comme si rien ne s’était passé ? Comme si la colère était loin derrière ?

Samdi soir pou oublié est un des quatre spectacles de l’opération « Karavann », qui réunit « la Fabrik Cyclones production », les compagnies « Nektar » et « Baba Sifon » de La Réunion, autour de « la parole des gens ». Ces spectacles se déplacent dans l’île, comme une caravane, loin des lieux habituels du théâtre.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Voir un exemple Je m'abonne