Accueil de « S'envoler... Conte boréal »

S'envoler... Conte boréal

mise en scène Gilberte Tsaï

:L’histoire

Une rêverie autour du Merveilleux voyage de Nils Hölgersson à travers la Suède de Selma Lagerlöf

Nils Holgersson, un petit garçon qui ne pense qu'à dormir, voyager, partir à l'aventure, manger et jouer de mauvais tours, vit dans la ferme de ses parents en Scanie, dans le sud du pays. Il aime particulièrement persécuter les animaux, notamment les oies.

Un dimanche où ses parents l'ont laissé seul à la maison, il rencontre un tomte, une sorte de lutin qui, pour le punir, le transforme lui aussi en un être tout petit. Par contre, il lui octroie la capacité de parler avec les animaux. Au même moment, un jars de la ferme décide d'accompagner un groupe d'oies sauvages dirigé par la doyenne des oies, Akka de Kebnekaïse dans leur migration vers la Laponie. Dans sa tentative pour le retenir, Nils, devenu donc tout petit, s'envole avec lui, finissant par se caler sur son dos.

S’adaptant à sa vie nouvelle et se transformant au fur et à mesure, il survole ainsi la Suède et toutes ses provinces. Les cinquante-cinq chapitres du roman sont l'occasion de découvrir les caractéristiques naturelles, les ressources économiques et les contes et légendes des lieux que Nils découvre au fur et à mesure de son extraordinaire voyage.

Selma Lagerlöf avait reçu en 1902 une commande de l'Association nationale des enseignants afin d'écrire un livre de géographie à destination des enfants de l'école publique. Fondé sur ses propres observations et relevés, le livre qu’elle a écrit est à la fois un vrai livre de géographie et un conte merveilleux. C’est grâce à l’idée, étonnamment audacieuse pour l’époque, d’une connaissance par les airs, d’un survol du monde, que son roman, initialement destiné aux petits Suédois, est devenu l'un des livres pour la jeunesse les plus connus et les plus lus de toute la planète.

L’idée de ce spectacle part de la grande séduction qu’exerce toujours ce livre déjà vieux d’un siècle et du désir d’en retrouver le climat, en confrontant certains épisodes aux techniques d’imagerie aériennes actuelles, afin, peut-être, de faire s’envoler le plateau du théâtre et les spectateurs avec lui. Tout comme Selma Lagerlöf, bien avant le GPS et même avant l’aviation, a fait s’envoler les enfants de Suède puis des millions de lecteurs en les accrochant à des oiseaux migrateurs qui sont aussi les messagers d’une nature préservée.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je me connecte Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.