Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Rouge »

Rouge

+ d'infos sur le texte de John Logan traduit par Jean-Marie Besset
mise en scène Jérémie Lippmann

:Note d'intention

Quand j’ai lu RED de John Logan, tout de suite j’ai pensé : « C’est pour rencontrer des œuvres telles que celle-là que je suis devenu metteur en scène. » Une citation de Rothko me hante parce qu’elle s’applique à la façon dont je vois mon travail : « Je suis là pour que ton cœur s’arrête. »

Cette pièce n’interroge donc pas seulement la peinture, mais l’art en général. Je compte plonger le spectateur, dès qu’il pénètre dans le théâtre, en immersion totale dans l’atelier de l’artiste, dans ce studio new-yorkais de la fin des années 1950. Le spectateur va le découvrir, avec les yeux de Ken, le jeune homme qui se présente pour le poste d’assistant du Maître.

La pièce nous introduit au cœur de la création, et elle interroge les processus du créateur. Elle dresse le portrait d’un esprit en colère et brillant, qui vous demande de ressentir la forme et la texture des pensées. Rothko tient à initier son assistant, qui va se révéler bon élève, mais incapable de faire le moindre compromis esthétique. Celui qui voulait donner des leçons à la jeunesse va en recevoir une magistrale de la part de celle-ci.

La relation Maître élève peut se lire aussi, bien que Rothko s’en défende, comme une relation père fils ; les deux personnages vont se livrer un combat intellectuel et artistique qui va marquer leur vie.

Niels Arestrup est Rothko. Ils n’ont rien en commun apparemment, si ce n’est une exigence infinie pour l’art.

Jérémie LIPPMANN - metteur en scène

Jérémie Lippmann - metteur en scène

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.