Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Richard III - Loyaulté me lie »

:Présentation

Un clown, alité, face à son propre reflet, face à un double féminin qui se métamorphose, lui renvoyant l’image de son identité diffractée en une multitude d’autres sur les murs de sa cellule. Son double, tant soeur jumelle qu’adversaire, convoque pour son bénéfice une fête foraine, une multitude de spectres. Elle a plus d’un tour dans son sac, et elle brandit des fantômes protéiformes, à la texture tant incarnée qu’immatérielle déroutante. Ces fantoches s’animent, parlent ; ils deviennent une humanité entière, une humanité réelle autant que fantasmée. C’est qu’ensemble ils ont pour objectif de construire leur propre Richard III.

Ce clown, dont on ne connaît pas l’identité mais qui se plait à se penser en Richard III lui-même, en est possédé par les traits de caractère. Il fait montre de la même volonté infaillible, la même cruauté, motivée par une implacable loyauté envers lui-même et qui s’accompagne aussi d’une douloureuse culpabilité qui le poursuit jusque dans sa cellule. Elle se manifeste sous la forme peu ragoûtante d’une carcasse de cheval encore sanguinolente qui se rappelle à son humanité comme toutes ces vies qu’il a ôtées. « Un cheval, mon royaume pour un cheval ! » s’écrie le Richard III de Shakespeare quelques minutes avant d’être tué par son rival. Ici, le cheval est putrescent comme le royaume qu’il a conquis par la mort, presque malgré lui, et il engloutit notre homme sous son poids mortifère. Revêtu de ce cadavre, ce prisonnier finit écrasé, très littéralement, par sa folie, abandonnant à sa jumelle le fardeau de son corps massacré. Et surtout, la laissant seule face à elle-même : Myself upon Myself.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.