Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Rhinocéros »

Rhinocéros

+ d'infos sur le texte de Eugène Ionesco

On en parle dans la presse et sur le web

Arts-chipels.

Image de la critique de Arts-chipels.

vendredi 31 janvier 2020

Rhinocéros. Le dernier homme… Et s’il n’en restait qu’un…

Par Sarah Franck

Cette pièce de l’extrême fin des années 1950 qui oppose l’individu aux coercitions idéologiques d’où qu’elles viennent conserve aujourd’hui une actualité troublante. La poésie du texte et la mise en scène inspirée d’Emmanuel Demarcy-Mota en font un grand moment....

Lire l'article sur Arts-chipels.

Sceneweb

Image de la critique de Sceneweb

lundi 27 janvier 2020

/ itw / Soir de Première avec Hugues Quester

Par Stéphane Capron

De ses débuts dans les années 70 avec Patrice Chéreau dans Richard II, Hugues Quester n’a jamais quitté les planches. Depuis plusieurs saisons, il fait partie de la troupe du Théâtre de la Ville dirigée par Emmanuel Demarcy-Mota. Cette semaine, la troupe reprend Rhinocéros de Ionesco au 13ème Art. L’occasion de se plonger avec cet immense …...

Lire l'article sur Sceneweb

Critiques Théâtres Paris

Image de la critique de Critiques Théâtres Paris

mardi 27 novembre 2018

Les rhinocéros sont parmi nous...

Par p

Avec cette pièce d’Eugène Ionesco, nous sommes plongés d’entrée de jeu, dans un monde glauque, sordide, absurde… Béranger égaré, perdu, donne avec son monologue toute la mesure de ce qui va suivre......

Lire l'article sur Critiques Théâtres Paris

Image de la critique de Le Monde

jeudi 05 juin 2014

« Rhinocéros », allégorie de la contagion idéologique

Par Michel Cournot

En octobre 2004, Emmanuel Demarcy-Mota met (déjà) en scène, avec sobriété et férocité, la pièce d'Eugène Ionesco au Théâtre de la Ville. Naissance et affirmation d'une opinion publique : c'est le propos, fondamental, universel, qu'Eugène Ionesco aborde avec sa pièce Rhinocéros. Un dimanche matin, les habitants d'une petite ville voient passer dans les rues un rhinocéros. Frayeur, stupéfaction. Des discussions s'engagent. Les réactions des uns,...

Lire l'article sur Le Monde

Image de la critique de WebThéâtre

mercredi 04 juin 2014

Un grand vertige

Par Gilles Costaz

C’est l’un des classiques du Théâtre de la Ville depuis qu’il est dirigé par Emmanuel Demarcy-Mota : cette version de Rhinocéros a été créée il y a quelques années, a été reprise, a fait le tour du monde avec un grand succès et revient pour quelques jours au bord de la Seine. On connaît l’intrigue qui désorienta autrefois les passionnés de Ionesco, car elle prenait à contrepied les inconditionnels de la gauche. Dans une ville banale, à...

Lire l'article sur WebThéâtre

Image de la critique de Rideau !

mardi 03 juin 2014

Epidémie de rhinocérite aigüe

Par Jack Dion

Après dix ans de tournée, la pièce de Ionesco « Rhinocéros », mise en scène par Emmanuel Demarcy-Mota revient là où elle est née, au Théâtre de la Ville. C’est l’occasion de la (re)découvrir...

Lire l'article sur Rideau !

Image de la critique de danslateteduspectateur

mercredi 29 mai 2013

Du raisonnement spectaculaire

Par Saad

ur la fiche de présentation, une citation mise en exergue : « Dans notre monde occidental, ce qui peut nous faire devenir Rhinocéros, c'est la mode. On ne vous force plus à penser tous de la même façon, vous le faites. » (Ionesco, 1990). Voilà un point de vue qui est développé de façon relativement convaincante au fil de la pièce, même si certains passages ne semblent pas toujours évidents, on pense ici au

Lire l'article sur danslateteduspectateur

Les Trois Coups

Image de la critique de Les Trois Coups

vendredi 13 mai 2011

Quelle actualité pour la rhinocérite ?

Par Lorène de Bonnay

Emmanuel Demarcy-Mota offre une nouvelle mise en scène de « Rhinocéros » d’Eugène Ionesco, sept ans après sa création au Théâtre de la Ville, avec les mêmes comédiens. Entretemps, il a monté « Casimir et Caroline » d’Horváth et « Homme pour homme » de Brecht. Autant de pièces qui traitent d’individus en prise avec une histoire collective et transformé par elle. Dans cette reprise, le but est de creuser dans les possibles du texte et d’en faire...

Lire l'article sur Les Trois Coups

Image de la critique de Au poulailler

vendredi 06 mai 2011

Approcher de cette nudité essentielle de la conscience

Par David Larre

En reprenant Rhinocéros créé en 2004, Emmanuel Demarcy-Mota vient clôturer, après Homme pour Homme et Casimir et Caroline, une trilogie sur le sort de l’individu confronté à la pression croissante de la dictature....

Lire l'article sur Au poulailler

Un Fauteuil pour l'Orchestre

Image de la critique de Un Fauteuil pour l'Orchestre

lundi 02 mai 2011

La “rhinocérite”.

Par Dashiell Donello

La re-création de « Rhinocéros » par le metteur en scène Emmanuel Demarcy-Mota, avec une nouvelle lecture de la pièce d’Eugène Ionesco (1909-1994), est monstrueusement talentueuse !...

Lire l'article sur Un Fauteuil pour l'Orchestre

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)