Accueil de « Réparer les vivants »

Réparer les vivants

mise en scène Emmanuel Noblet

:Présentation

Le roman d'une transplantation cardiaque : comment le cœur de Simon peut remplacer celui de Claire au terme d'une course contre la montre captivante ; toute une chaîne humaine activée durant 24h pour réaliser cette prouesse. Une aventure intime et collective autour d'un organe symbole de la vie et lieu de toutes les émotions.

“Réparer les vivants est le roman d’une transplantation cardiaque. Avec le suspense et la rapidité de notre époque, Maylis de Kerangal nous offre cette histoire qui réconcilie finitude et génie humain. Ses mots transmettent une grande force de vie qu’il faut faire circuler de cerveau en cerveau et de cœur en cœur. Réparer les vivants c’était déjà du Tchékhov, il fallait le transplanter au théâtre aujourd’hui.”
Emmanuel Noblet

“L’intuition d’Emmanuel Noblet se loge dans une profonde compréhension du texte, dans sa vérité intrinsèque : il serait le récitant du cette épopée contemporaine, il en serait également le chœur, reconnectant d’emblée le roman au théâtre. Ce qu’il y a de très beau dans l’idée de ce solo, c’est que le corps de l’acteur devient le lieu d’une performance physique, voire athlétique — reconduisant la « performance » physique de la transplantation. Ce qui me touche alors dans cette proposition, c’est que l’acteur puisse se faire cœur, cœur humain migrant et anima motrix d’un acte théâtral.”
Maylis de Kerangal

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je me connecte Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.