Projection privée

+ d'infos sur le texte de Rémi De Vos
mise en scène François Rancillac

:Propos du metteur en scène

L’écriture de Rémi de Vos, l’air de rien (c’est la grande force des vrais écrivains), a quelque chose d’éminemment paradoxal…Plus elle ressemble à une mécanique, plus elle est sensible. Plus elle ose la sécheresse de l’entomologiste, plus elle laisse entendre en creux, avec un respect, une tendresse incroyable, la fragilité des êtres, la maladresse de leurs désirs, l’infini de leur solitude. Et plus ses pièces s’enferment entre les quatre murs d’un quelconque intérieur d’une quelconque banlieue anonyme, plus elles sont traversées, dévastées par le raz de marée de l’Histoire et de la Politique.
La clef du mystère ? La langue, qui est l’objet même du théâtre de De Vos, le lieu du drame. Ici, les personnages ne parlent pas : ils sont parlés, effroyablement habités, hantés, hantés par les discours de la Bêtise, des médias, des consensus mous et autres machines aliénantes de la violence politique. Ecoutez bien ces pauvres hères : ils nous ressemblent tant ! Riez bien au jeu de massacre : c’est vous qu’on vise (qu’on exorcise ?)…

François Rancillac

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je me connecte Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.