Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Pornographie »

Pornographie

+ d'infos sur le texte de Simon Stephens traduit par Séverine Magois
mise en scène Laurent Gutmann

:Transgresser ou refuser la tyrannie de la transparence

Londres, 7 juillet 2005: 4 attentats, 56 morts. Les terroristes, nés en Angleterre, y menaient des vies apparemment conformes: effroi et incompréhension à l’origine de Pornographie. Pourtant le terrorisme n’est pas le sujet de la pièce, mais le cadre posé pour sept tableaux. Tous les âges de la vie y sont représentés, du nourrisson au vieillard. Et chaque histoire est celle d’une transgression, plus ou moins bénigne, mais toujours cachée, secrète: espionnage industriel, agression physique, voyeurisme, inceste, préparation d’un attentat dans le métro. Stephens suit ses personnages à distance, leurs transgressions et dissimulations: tentatives de recoller à une réalité qui échappe dans une ville-monde ivre de fluidité, réseau infini d’interconnexions dont les transports en commun forment la métaphore. En même temps que les habitants semblent partager simultanément toutes les scansions de la ville (un concert à Hyde Park, la désignation de Londres comme ville organisatrice des J.O. de 2012), ils s’y dérobent par leurs gestes interdits. Car transgresser est ici refuser la tyrannie de la transparence, reconquérir un espace intime. Mais ce faisant, les personnages la légitiment: ils confortent l’idée que l’ennemi n’est plus extérieur, qu’il ne vient pas du dehors, qu’il est au-dedans, parmi nous; que non seulement l’ennemi est intime, mais que l’ennemi, c’est l’intime. Que nous sommes tous des ennemis potentiels de la société, et de nous-mêmes.

Laurent Gutmann

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.