Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Plus que le tumulte des eaux profondes »

Plus que le tumulte des eaux profondes

+ d'infos sur le texte de Godefroy Ségal
mise en scène Godefroy Ségal

:Qu’allons-nous entendre ?

Une musique pour perdre pieds

Un choeur d’une vingtaine de chanteurs, dont la présence et l’action permanente sur scène seront le contrepoint du verbe des comédiens. Sur une composition originale de Laurent Petitgand, ce choeur sera le vent, l’eau, l’océan, la tempête… Il sera cette force du dehors que l’homme a bien du mal à appréhender.

Nous ne pouvons guère parler de musique en la dissociant du spectacle lui-même. Elle est un élément majeur du possible « de créer l’improbable sur scène ». Autant que le verbe et la danse, elle est comme disait Nietzsche « ce qui donne des ailes à la pensée ». Ce choeur sera le fruit d’un travail d’atelier que nous pratiquerons au préalable dans les villes où nous jouerons. Cet atelier de volontaires, sachant chanter un peu ou fort bien, sachant ou non, lire des partitions, sera dirigé par un de nos chefs de choeur. La musique de Laurent Petitgand, saisissante, est créée pour être accessible à une chorale amateur (à constituer ou déjà constituée).

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.