Accueil de « Platonov »

Platonov

+ d'infos sur le texte de Anton Tchekhov
mise en scène Rodolphe Dana

On en parle dans la presse et sur le web

Les Possédés s'emparent de Platonov
Image de la critique de
Que faire de Platonov ? De ce héros éponyme boursouflé d’espoirs trahis d’échecs et de renoncements ? Que faire de cette œuvre proliférante et longtemps réputée injouable d’un tout jeune auteur et de ce défilé de personnages et de situations qui traverseront tout son théâtre? Sans doute faut-il, avant les ranger aux rayons du répertoire tchékhovien consacré, les rendre à l’anarchique prolifération de l’ébauche et à la liberté d’une vie inapaisée. C’est peut-être, même en dépit d’un spectacle qui dure trois heures trente, le mérite essentiel de la tentative du collectif les Possédés de s’emparer de Platonov....

Lire la critique

Image de la critique de Théâtre du blog

lundi 19 janvier 2015

Cauchemar d’une nuit d’été

Par Christine Friedel

Voilà une pièce fascinante : pièce fleuve, creuset de tous les chefs-d’œuvre à venir, considérée à sa naissance comme injouable, sortie des mains et de la tête d’un jeune homme de dix-huit ans, futur médecin besogneux qui gagne sa vie (et même celle de sa famille), en...

Lire l'article sur Théâtre du blog

Image de la critique de webtheatre

vendredi 16 janvier 2015

Un héros romantique

Par Corinne Denailles

Tchékhov a écrit cette pièce fleuve inachevée à 20 ans. Elle durait six heures et n’a jamais été jouée du vivant de l’auteur. Foisonnante, paradoxale, pleine de contradictions et même d’incohérence, elle n’en contient pas moins tout le théâtre à venir de Tchekhov. Chaque nouvelle mise en scène reconfigure la pièce pour mettre en relief tel ou tel aspect.

Lire l'article sur webtheatre

Image de la critique de Le Figaro

mercredi 14 janvier 2015

Emmanuelle Devos, héroïne tchékhovienne

Par Armelle Heliot

Elle incarne la belle veuve Anna Petrovna dans Platonov, création collective des Possédés, sous la direction de Rodolphe Dana qui joue le rôle-titre de cette première œuvre impressionnante....

Lire l'article sur Le Figaro

Image de la critique de Blog Mediapart

mardi 13 janvier 2015

Un volubile moulin à parole

Par Claude Glayman

Lorsqu’on découvre la scène elle est immense ; largeur, profondeur, encombrée d’un sacré bric à brac décor qui servira aux différents épisodes ; les objets accumulés ne font pas désordre. C’est, pour nous, relativement rare à La Colline, d’ordinaire plus sage, voire vide....

Lire l'article sur Blog Mediapart

Image de la critique de Au poulailler

mardi 13 janvier 2015

Une adaptation qui fait saillir le potentiel farcesque de l’œuvre

Par David Larre et Myrto Reiss

Après Oncle Vania, il y a déjà dix ans, et un certain nombre de créations collectives ayant permis de définir un style de jeu et de dramaturgie à la fois intense et libre, Les Possédés reviennent à Tchekhov. Ils s’attaquent à rien moins qu’à Platonov, une pièce réputée injouable dans son état textuel le plus complet, en s’appuyant sur la traduction preste et truculente d’André Markowicz et Françoise Morvan...

Lire l'article sur Au poulailler

Image de la critique de lesechos.fr

lundi 12 janvier 2015

« Platonov » dépossédé

Par Philippe Chevilley

Des comédiens qui sifflent, d'autres qui piétinent du papier plastique à bulles pour simuler le bruit des pétards, un projecteur de fortune qui......

Lire l'article sur lesechos.fr

Image de la critique de PublikArt

dimanche 11 janvier 2015

Une relecture audacieuse et convaincante

Par Amaury Jacquet

Anton Tchekhov a 18 ans quand il écrit Platonov. Pourtant, cette pièce de jeunesse est une œuvre majeure : elle contient, en puissance, tout le théâtre du dramaturge russe du XIXème siècle profondément ancré dans une crise existentialiste face à un monde finissant.

Lire l'article sur PublikArt

Image de la critique de Le Point.fr

samedi 10 janvier 2015

Tchekhov sied bien à Emmanuelle Devos

Par Gilles Costaz

Le théâtre subventionné nous a réservé une rentrée très russe. Sans que les salles se concertent, bien sûr. Mais voilà à la Colline le Platonov de Tchekhov, tandis qu'à l'Odéon-théâtre de l'Europe Luc Bondy prépare un Ivanov du même Tchekhov pour la fin du mois et que la Comédie-Française donnera début février une mise en scène des Estivants de Gorki par Gérard Desarthe....

Lire l'article sur Le Point.fr

Image de la critique de Rue89 Les Blogs

vendredi 09 janvier 2015

Quand Charlie s’invite chez Tchekhov

Par Jean-Pierre Thibaudat

C’était jeudi soir au Théâtre de la Colline. Un soir de première. "Platonov" de Tchekhov par le collectif Les Possédés.En descendant les marches, on croise des connaissances. Comment tu vas ? Ça va. Non, ça ne va pas. Mais il faut vivre, il faut travailler comme aime à dire Tchekhov. Faire avec. Ne pas se terrer, s'isoler.Ne pas venir pour nous, spectateurs, ne pas jouer pour eux, les acteurs, ne pas faire « bonne figure » autant que faire se peu...

Lire l'article sur Rue89 Les Blogs