Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Parce que la vie est courte comme le ciel est grand »

Parce que la vie est courte comme le ciel est grand

mise en scène Philippe Lopes

:Présentation

Parce que la vie est courte comme le ciel est grand est un texte de Catherine Verlaguet extrait du recueil Divers cités publié en 2016 aux Editions Théâtrales Jeunesse.
Parce que la vie est courte comme le ciel est grand est un poème magnifique écrit comme un conte où la parole se partage entre plusieurs voix, celles d’adolescents qui pourraient être les ami·e·s de Perrine et de Maxime.
Conçu à l’origine pour un chœur d’adolescents, ce texte d’une durée de 5 minutes 55 pose plusieurs enjeux. La durée d’un écrit si court supporterait-il un allongement de durée au plateau approchant les 30 minutes ? Comment résonnerait cette parole d’adolescent dans la bouche d’un adulte ? Comment l’écriture de Catherine Verlaguet rencontrerait la mise en voix chantée ? Comment une thématique aussi lourde et insupportable que la maladie mortelle de l’enfant épouserait notre amour du rock progressif ?
Dans la continuité de la recherche menée par la Cie En avant marche sur les écritures contemporaines jeune public, la volonté de mettre en avant le texte en gommant les effets stylistiques de mise en scène se fait de plus en plus prégnante. Ici, c’est à la fois un retour au source et une révolution. Un retour au source car Philippe Lopes découvre l’art théâtral par le biais de sa pratique de musicien, mettant en profit ses compétences de guitariste classique, utilisées dans sa carrière une seule fois à ses débuts. Une révolution car il arrive nourri de toute son expérience d’artiste, de metteur en scène, de comédien, de pédagogue. Parce que la vie est courte comme le ciel est grand est écrit comme un conte. Le texte se suffit donc à lui-même, sans artifice de jeu ou d’effet théâtral. Le mot, le cheminement de la pensée se suffisent à eux-mêmes et font mouche.
Nous imaginons alors de construire un écrin sonore, un univers musical qui accompagne l’histoire, amène de la légèreté, donne envie de danser mais qui déroute aussi, surprend. Tels une gageure, un pari insensé au titre/qualificatif inédit de Conte and rock, les mots de Catherine Verlaguet résonnent encore plus fort, laissant ainsi à chacun l’opportunité de construire son propre univers mental.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.