Accueil de « Parce que je le veux bien »

Parce que je le veux bien

mise en scène Sylvain Corthay

On en parle dans la presse et sur le web

Culture-Tops

Image de la critique de Culture-Tops

mercredi 02 janvier 2019

La femme la plus riche du monde

Par Yolène Bahu

La femme la plus riche du monde, Liliane Bettencourt, s’est trouvée à devoir se justifier des « petits cadeaux » qu’elle a fait à son «ami », Jean- Marie Banier, alors que sa fille voulait que ce dernier soit condamné pour abus de faiblesse . Dans cette pièce, la comédienne Christiane Corthay, seule sur scène, répond aux questions d’un personnage que l’on ne voit pas, en révélant son histoire, ses passions et ses faiblesses....

Lire l'article sur Culture-Tops

Carré Or TV

Image de la critique de Carré Or TV

mercredi 02 janvier 2019

"Parce que je le veux bien" Amitié amoureuse et financière.

Par Marie-Christine

Liliane Bettencourt se trouve au coeur d'une retentissante affaire lorsque sa fille accuse d'abus de faiblesse François-Marie Banier......

Lire l'article sur Carré Or TV

froggydelight.com

Image de la critique de froggydelight.com

lundi 24 décembre 2018

"Parce que le le veux bien", sa part d'ombre

Par Martine Piazzon

L'héritière du Groupe L'Oréal et première fortune de France, Liliane Bettencourt fut au coeur d'une affaire défrayant la chronique pendant une décennie qui démarre en 2007 avec la plainte portée par sa fille à l'encontre du photographe- écrivain François-Marie Banier qui, bénéficiant depuis vingt ans de ses largesses, venait d'être érigé par la nonagénaire comme son légataire universel...

Lire l'article sur froggydelight.com

Regarts

Image de la critique de Regarts

jeudi 13 décembre 2018

Fragments d’une vie nécessairement riche

Par Luana Kim

Un beau fauteuil, une table, des interviews plus ou moins fictives, pleins feux sur des fragments d’une vie nécessairement riche… et au fond assez compliquée : celle de la Milliardaire, femme la plus riche au monde, l’héritière Bettencourt....

Lire l'article sur Regarts

De la cour au jardin

Image de la critique de De la cour au jardin

vendredi 07 décembre 2018

Parce que je le veux bien (Dans la peau de Liliane Bettencourt)

Par Yves Poey

Nous allons assister à un dialogue, avec un interlocuteur qui n'est pas sur scène, mais qui va poser beaucoup de questions....

Lire l'article sur De la cour au jardin