Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Par les villages »

Par les villages

mise en scène Stanislas Nordey

On en parle dans la presse et sur le web

Image de la critique de danslateteduspectateur

mardi 04 février 2014

Il y est question d’une embrouille familiale

Par Roland Tarte

Par les villages est un texte qui, selon son auteur Peter Handke, doit se lire comme un « poème dramatique ». C’est en tous cas un gros morceau de littérature : j’ai perçu le texte comme un joyau noir aux arêtes pointues dans lequel l’auteur a condensé une énergie grandiose et rageuse. Mais un bon texte suffit-il à produire un bon spectacle ?...

Lire l'article sur danslateteduspectateur

Bigorre.org

Image de la critique de Bigorre.org

vendredi 20 décembre 2013

Par les villages d’Avignon au Parvis

Par Stéphane Boularand

C’est un beau cadeau de Noël que le Parvis a fait au public tarbais. Quelques mois après avoir fait l’ouverture du festival d’Avignon, dans la cours d’honneur du Palais de Papes, le « Par les villages » mis en scène par Stanislas Nordey était au Parvis jeudi et vendredi dernier. Un spectacle au rythme du texte de Peter Handke, celui d’une succession de monologues qui viennent ponctuer le retour d’un écrivain dans un village natal...

Lire l'article sur Bigorre.org

Image de la critique de Attractions Visuelles

samedi 23 novembre 2013

'Par les villages', de Peter Handke : le retour

Par Karminhaka

Avec "Par les villages", on pourrait dire que Nordey retrouve ses fondamentaux, et le spectateur n'ayant plus comme point d'appui la même splendeur visuelle, doit se confronter directement à un texte singulier, conçu par Peter Handke comme un poème dramatique. Pour Nordey, fasciné depuis longtemps par ce texte, c'est un défi supplémentaire à sa volonté d'exploration qui s'offre à lui. Un défi tel qu'il s'empare du rôle principal, celui de Hans......

Lire l'article sur Attractions Visuelles

Image de la critique de regarts

jeudi 07 novembre 2013

Une écriture époustouflante, ambitieuse

Par Frédéric Manzini

C’est d’abord un texte exceptionnel. Une écriture époustouflante, ambitieuse, à la fois classique et contemporaine, traversée de fulgurances, sans aucune concession ni facilité, d’une ampleur qui va jusqu’à l’immense, pleine de métaphores et de prophéties grâce à une langue lyrique poétique qui rappelle parfois celle de Claudel, mais dont il ne faut pas taire l’étrangeté, la densité éprouvante, l’âpreté aussi, qui pourraient rebuter ou paraître ampoulées. Le pari était donc risqué de faire entendre une telle parole, mais il est magnifique.

Lire l'article sur regarts

Image de la critique de Journal La Terrasse.fr

samedi 28 septembre 2013

Sentencieux

Par Gwénola David

« Mon frère m’a écrit une lettre. Il s’agit d’argent ; de plus que d’argent : de la maison de nos parents morts et du bout de terre où elle se trouve. Comme aîné, j’en suis l’héritier. Mon frère y habite avec sa famille. Il me demande de renoncer à la maison et au terrain, pour que notre sœur puisse se rendre indépendante et ouvrir une boutique. ». En quelques mots, Gregor défait le nœud du passé qui...

Lire l'article sur Journal La Terrasse.fr

Image de la critique de Rumeur d'espace

dimanche 14 juillet 2013

Handke par les villages

Par Alain Lecomte

… et puis les martinets continuèrent leurs acrobaties devant la façade du Palais, passant et repassant, partant en vrilles et remontant vers le ciel, entre la scène et nous, spectateurs attentifs,

Lire l'article sur Rumeur d'espace

Image de la critique de Rue89 Les Blogs

samedi 13 juillet 2013

Stanislas Nordey, meilleur ouvrier de France

Par Jean-Pierre Thibaudat

O comme il est beau ce moment où, dans la vie d’un artiste, tous les violons de son corps, de ses affects et de son parcours, s’accordent pour déployer leur cinglante et mélodieuse harmonie dans la gaie souplesse de la plénitude.C’est ce que nous a offert Stanislas Nordey en cette saison à travers « Tristesse animal noire » (metteur en scène), « L’Argent » (acteur dans une mise en scène d’Anne Théron bientôt reprise au Festival d'Avignon) et main...

Lire l'article sur Rue89 Les Blogs

Image de la critique de Théâtre du blog

jeudi 11 juillet 2013

un « poème dramatique »

Par Véronique Hotte

Par les villages de Peter Handke, traduit de l’allemand par Georges-Arthur Goldschmidt, mise en scène de Stanislas Nordey. Par les villages de Peter Handke est un « poème dramatique » écrit à Salzbourg en 1980/81, d’inspiration autobiographique, révélé au théâtre en France par Claude Régy en 83 à Chaillot, avec entre autres, Claude Degliame dans le rôle de Nora, et Andrewj Seweryn. La pièce conclut une tétralogie littéraire : Lent Retour, La...

Lire l'article sur Théâtre du blog

Image de la critique de Les Inrocks

mercredi 10 juillet 2013

Combat des chefs entre Stanislas Nordey et Dieudonné Niangouna

Par Patrick Sourd

Une titanesque battle de mots oppose les deux artistes associés via "Par les villages" pour l’un et "Shéda" pour l’autre. Deux spectacles fleuves qui charrient à leur manière, la violence, la politique et l’intime à travers la plus écorchée vive des poésies....

Lire l'article sur Les Inrocks

Image de la critique de L’insensé

mercredi 10 juillet 2013

Par les villages de Nordey : frères et sœur

Par Yannick Butel

Dans la cour d’Honneur du Palais des Papes, la pluie diluvienne vient arrêter Par les villages de Handke, mis en scène par Stanislas Nordey. Avatar du climat et du théâtre, on peut retrouver cette création un peu partout en France, à commencer par sa programmation au théâtre de la Colline.

Lire l'article sur L’insensé

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)