Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Orphelins »

Orphelins

+ d'infos sur le texte de Rainer Maria Rilke traduit par Olivier Dhénin
mise en scène Olivier Dhénin

On en parle dans la presse et sur le web

SudOuest.fr

Image de la critique de SudOuest.fr

vendredi 14 février 2020

Quand la vie rencontre la mort

Par Laurence Carressa

"Tous les ingrédients étaient réunis lors des représentations de l'oratorio ORPHELINS, joué par la compagnie Winterreise. (..) Une quinzaine d'artistes aux visages graves et éthérés, aux voix d'anges, vêtus d'habits gris bleuté délibérément désuets, ont grâce à leur jeu très expressif, fait pénétrer le public dans les mystères de l'après-vie....

Lire l'article sur SudOuest.fr

Toutelaculture

Image de la critique de Toutelaculture

dimanche 02 février 2020

La mort intruse : "Orphelins" de Rilke

Par Clément Mariage

La pièce de Rilke évoque l’angoisse et la solitude profondes dans laquelle la mort plonge les vivants, en particulier les enfants. Le titre de la pièce repose d’ailleurs sur l’ambivalence qu’engendre la mise au pluriel d’un terme – orphelin – qui connote l’isolement : ces enfants forment une communauté, dans leur orphelinat, mais chaque individu est comme réductible à sa solitude originelle, marquée par l’absence....

Lire l'article sur Toutelaculture

musicologie.org

Image de la critique de musicologie.org

mardi 10 décembre 2019

La mort en son jardin : Orphelins de Rainer Maria Rilke

Par Frédéric Norac

Il est toujours un peu risqué de mettre des enfants sur la scène, car leur goût du paraître peut vite conduire au cabotinage ou à la mièvrerie. Rien de tout cela dans ce spectacle délicat où Olivier Dhénin a réuni treize jeunes comédiens (sept garçons et six filles) de huit à dix-huit ans pour incarner les pensionnaires d'un orphelinat confrontés à la mort d’une de leurs camarades....

Lire l'article sur musicologie.org

Les Trois Coups

Image de la critique de Les Trois Coups

vendredi 06 décembre 2019

L'ode à Rilke : « Orphelins », par la compagnie Winterreise

Par Salomé Baumgartner

Après sa création il y a neuf ans au Théâtre du Chaudron, la Compagnie Winterreise remonte « Orphelins » au Théâtre Dunois. Une plongée dans un univers aussi bien lyrique que poétique. En une fin d’après-midi d’automne, treize orphelins se réunissent dans un parc. L’une d’entre eux, la petite Elizabeth, est morte et tous doivent prier pour elle. Ce premier contact avec la finitude de l’être laisse place à leurs interrogations sur l’existence....

Lire l'article sur Les Trois Coups

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)