Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Nous pour un moment »

Nous pour un moment

On en parle dans la presse et sur le web

Théâtre & co

Image de la critique de Théâtre & co

dimanche 08 décembre 2019

Les dessous paradoxal des relations humaines

Par Marek Ocenas

Cette rencontre sur scène entre les deux hommes de théâtre est un moment exquis, passé dans l’intimité des comédiens qui laissent entrevoir aux spectateurs le dessous paradoxal des relations humaines et ce, dans une mise en scène sobre mais plastique.

Lire l'article sur Théâtre & co

Les Inrocks

Image de la critique de Les Inrocks

vendredi 29 novembre 2019

Les vagues à l'âme de Stéphane Braunschweig

Par Patrick Sourd

En s'emparant de “Nous pour un moment” d’Arne Lygre, le metteur en scène exalte la limpidité de son écriture. Un concentré d'émotions....

Lire l'article sur Les Inrocks

Les Inrocks

Image de la critique de Les Inrocks

vendredi 29 novembre 2019

Sur scène, le concentré d'émotions de “Nous pour un moment”

Par Patrick Sourd

En s'emparant de “Nous pour un moment” d’Arne Lygre, le metteur en scène Stéphane Braunschweig exalte la limpidité de son écriture....

Lire l'article sur Les Inrocks

Le Monde.fr

Image de la critique de Le Monde.fr

jeudi 28 novembre 2019

Dans les eaux troubles de Stéphane Braunschweig

Par Brigitte Salino

« Nous pour un moment », adapté de l’auteur Arne Lygre, explore les relations ambiguës nous liant aux autres. Stéphane Braunschweig est fidèle à l’auteur norvégien Arne Lygre. Après avoir créé Je disparais, et Rien de moi, il offre la primeur en France de Nous pour un moment, une pièce courte, dense, et intrigante, dont les personnages sont des hommes et des femmes d’aujourd’hui, avec leurs histoires d’amour...

Lire l'article sur Le Monde.fr

Le Figaro.fr

Image de la critique de Le Figaro.fr

jeudi 28 novembre 2019

Avec Nous pour un moment, je est vraiment un autre

Par Marin de Viry

Il n’est pas obligatoire de rechercher du plaisir en allant au théâtre. On peut aussi vouloir étancher sa soif de curiosité pour l’évolution des mentalités contemporaines des classes moyennes européennes....

Lire l'article sur Le Figaro.fr

I/O Gazette

Image de la critique de I/O Gazette

mardi 26 novembre 2019

L'Aqualand brumeux de Stéphane Braunschweig

Par Pierre Lesquelen

Les retrouvailles entre Stéphane Braunschweig et Arne Lygre annonçaient un événement théâtral dans la carrière odéoniste du metteur en scène qui, aux dires de certains, excelle davantage avec les œuvres modernistes et contemporaines que dans ses récentes aventures classiques. La remarquable traduction du texte (parue chez L’Arche) qu’il réalise avec Astrid Schenka fait de « Nous......

Lire l'article sur I/O Gazette

I/O Gazette

Image de la critique de I/O Gazette

mardi 26 novembre 2019

L'Aqualand brumeux de Stéphane Braunschweig

Par Pierre Lesquelen

Les retrouvailles entre Stéphane Braunschweig et Arne Lygre annonçaient un événement théâtral dans la carrière odéoniste du metteur en scène qui, aux dires de certains, excelle davantage avec les œuvres modernistes et contemporaines que dans ses récentes aventures classiques. La remarquable traduction du texte (parue chez L’Arche) qu’il réalise avec Astrid Schenka fait de « Nous......

Lire l'article sur I/O Gazette

PublikArt

Image de la critique de PublikArt

dimanche 24 novembre 2019

Un monde intranquille selon Arne Lygre

Par Amaury Jacquet

Qu’est-ce qu’un.e ami.e, ou un.e inconnu.e, ou un.e ennemi.e ? Et qui pourrait correspondre à cette description à tel moment donné ? sachant qu’ils ont tous, les uns avec les autres, le niveau relationnel spécifique qui est induit par cette seule désignation. Voilà le questionnement posé par l’auteur/dramaturge norvégien Arne Lygre et que met en scène pour la quatrième fois Stéphane Braunschweig....

Lire l'article sur PublikArt

Froggydelight.com

Image de la critique de Froggydelight.com

dimanche 24 novembre 2019

Un texte avec l'incise du dialogue durassien.

Par MM

Pour le quatrième opus de son cycle sur la thématique de l’existence identitaire et la désidentification des personnes-personnages, anonymes dépourvu d'état civil, simplement qualifié par un statut, et ce par un déterminant indéfini, dans une hiérarchie relationnelle, le dramaturge norvégien Arne Lygre...

Lire l'article sur Froggydelight.com

La Parafe

Image de la critique de La Parafe

vendredi 22 novembre 2019

Fugue sur la fragilité des liens entre les hommes

Par Floriane Toussaint

Avec Nous pour un moment, Stéphane Braunschweig poursuit son compagnonnage avec l’auteur norvégien Arn Lygre, qu’il a initié en 2011 avec Je disparais, du temps de sa direction de la Colline. Avant de monter cette pièce, Braunschweig l’a co-traduite avec Astrid Schenka, s’immergeant ainsi profondément dans sa langue et sa structure. Une fois metteur en scène et scénographe, il en déploie la dramaturgie complexe, semblable à une fugue dont le thèm...

Lire l'article sur La Parafe

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)