Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Notre-Dame-des-Fleurs »

Notre-Dame-des-Fleurs

mise en scène Antoine Bourseiller

:Avant-propos

Chaque fois que l’on porte un roman à la scène, il se trouve des douaniers intransigeants pour maugréer, fouiller les valises de l’adaptateur et le prier de rebrousser chemin…
Dans ces trafics littéraires ces gardiens du temple refusent de comprendre que le temps du théâtre n’est pas le temps du roman. Le lecteur lit le roman à sa guise, prend son propre temps, celui dont il dispose ou celui qui lui convient.
La scène offre une lecture différente, plus pragmatique, plus concentrée, plus rapide. La scène accueille le spectateur instantanément et d’une façon éphémère.
L’adaptation relève non de la lettre mais de l’esprit, et c’est ce qui la rend précieuse, généreuse, car au bout du compte elle incite très souvent le spectateur à aller voir de plus près le roman et à le lire.
Ce premier roman de Jean Genet repose sur le passage de Lou, jeune garçon de la campagne à Divine, célèbre travesti de Pigalle et Montmartre, par un aller-retour incessant de la campagne à la capitale.
Ce n’est pas sans tristesse que j’ai renoncé à des pages sublimes du livre, en particulier celles sur l’enfance paysanne. J’en ai conservé les principales réminiscences, dont celle, capitale, éclairante, où l’enfant s’évade grâce à son premier travestissement.
Enfin il fallait rendre sur scène la vérité du roman, à savoir que tout sort de l’esprit et de la plume de Jean Genet, enfermé dans une cellule de la prison de la Santé, et que cette oeuvre est le fantasme d’une revanche sur le réel.

Antoine Bourseiller

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.