Accueil de « Mutin! »

Mutin!

+ d'infos sur le texte de Luc Tartar
mise en scène Gil Bourasseau

:Note d'intention

Mutin! plonge le spectateur dans un temps suspendu suintant l’absurdité des hécatombes, la peur, mais aussi l’éclatant besoin de vie.
La pièce parle d’amour, de fraternité, de mémoire, de secret, de morts qui se causent du fond de leurs catacombes et qui, de temps en temps, sont expulsés à la surface. Elle nous aspire vers le passé, dans une spirale vertigineuse. Ici, c’est la mémoire qui compte, qui gouverne les émotions traumatiques du récit, qui le fait avancer. Luc Tartar traque interminablement la reconstruction aléatoire du passé : de sa densité, de son opacité, de son ambiguïté fondamentale... Puis l’aube vient... et avec elle la clarté diffuse d’une paix annoncée. Mais l’histoire mutile les corps et fige les mémoires. En eux, la guerre restera vivante. Les blessures de l’âme sont immortelles.

Lorsque j’ai lu Mutin! j’ai été bouleversé par la profonde humanité des personnages et leur éclatant besoin de vie.
La Grande Guerre s’incarne ici dans une histoire singulière d’amour, d’amitié, de jeunesse, de courage, de sacrifice, de liberté avec le talent d’écriture de Luc Tartar. Mettre en scène Mutin!, c’était concevoir un dispositif pour tenter de présenter un peu plus que l’homme de chaque jour, un peu plus que ce que nos oreilles peuvent entendre, un peu plus que ce que nos yeux peuvent voir avec au cœur cette lancinante question « Et moi, qu’est-ce que j’aurais fait, moi ? Serais-je monté à l’assaut ? Aurais-je tiré dans ma main, pissé dans mon froc ?

Gil Bourasseau

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je me connecte Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.