Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Moi, fardeau inhérent »

Moi, fardeau inhérent

mise en scène Guy Régis Junior

:La compagnie Nous

C’est dans un pays déchiré par les injustices de toutes sortes qu’a été fondé NOUS. Comme le théâtre Élisabéthain a pris naissance dans la pustuleuse Angleterre des années 1558 à 1642 (épidémies chroniques de peste, censure des auteurs et acteurs de théâtre), art médiateur suprême de la réflexion de l’homme par lui même, c’est le théâtre qui a uni une fois de plus des artistes de disciplines différentes pour porter d’une seule et unique voix leurs propres mots dans l’Haïti actuelle envenimée par la violence.

Le 27 mars 2001, des comédiens soutenus par des artistes de disciplines différentes (poètes, plasticiens, techniciens du spectacle, etc.) noirs vêtus, pour signifier ainsi leur malaise et leur unité à le dire prennent les rues dans une société haïtienne où il n’est pas permis d’exister en tant qu’artistes voire en tant que simples humains. Ils répondent tous au nom de NOUS patronyme symbole d’unité. C’est l’acte de naissance de la compagnie Nous.

La compagnie débute son travail de théâtre dans la rue, dans les cimetières, les universités. La démarche est d’amener le théâtre aux gens. La forme est épurée, ritualisée, le verbe est scandé.

Le discours porte sur le quotidien de la population haïtienne, il reflète les interrogations et indignations du directeur de la compagnie et de ses membres sur la pauvreté d’Haïti, la politique, la mondialisation et les programmes de développement. Naissent alors des formes brèves où la scénographie urbaine, simple mais très symbolique, immédiate et marquante va installer le style “Nous”.

Le style “Nous” c’est une recherche et expérimentation très radicale de la gesture théâtrale qui va amener à créer le spectacle “Service Violence Série” qui sera présenté sur de nombreuses scènes haïtiennes, européennes et américaines.

Entre 2005 et 2007 la compagnie Nous est invitée à réaliser en Haïti plusieurs pièces et lectures de textes, suite au succès de “Service Violence Série”. 2005: Monsieur Bonhomme et les incendiaires de Max Frisch, mise en scène en collaboration avec Lorrainne Mangonès (Festival 4 chemins, Haïti). Juin 2006 : Allah n’est pas obligé de Ahmadou Kourouma, lecture publique, (Fokal). Juillet 2006 : Amour, colère et folie de Marie Chauvet (Fokal). Mars-mai 2007 : Nous ne leur pardonnerons pas, mise en espace des poèmes de Jacques Roumain (Champs de mars et Fokal).

C’est également une période intense d’écriture pour le dramaturge Guy Régis Jr, qui dirige la compagnie, et lui permet un nouveau souffle artistique afin de penser une re-création des formes théâtrales qui lui sont propres. C’est durant cette période qu’il anime de nombreux ateliers de formation au théâtre à Port au Prince, en province haïtienne et en Europe.

Guy Régis Jr publie son texte “Ida, monologue Déchet” aux Editions new yorkaises Rivarti. Ce texte est sélectionné par l’association “Textes en paroles” et fait l’objet d’une mise en scène par Ruddy Sylaire qui est présentée en juin 2007 au TARMAC de la Villette à Paris. Guy Régis est interprète comédien de cette pièce.

Ces deux dernières années, la compagnie a organisé des ateliers de création à Port au Prince afin d’ouvrir le théâtre à de jeunes comédiens et comédiennes. La découverte des textes dramatiques contemporains est notamment une partie importante de cette formation au théâtre. L’objectif de la compagnie Nous en Haïti est aujourd’hui de développer un réseau serré de compagnies en province sous le titre “Théâtre partout”. Il s’agit de faire en sorte que le théâtre soit présent partout et profite à toute la population haïtienne qui est particulièrement curieuse et intéressée à la culture.

Guy Régis Jr travaille également en Haïti avec les comédiens de la troupe sur les “Monologues” : chaque comédien a choisi un texte contemporain qu’il interprètera, parmi des oeuvres dramaturgiques de Sarah Kane ou Laurent Gaudé, notamment.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.