Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Moi, Tituba sorcière... Noire de Salem »

Moi, Tituba sorcière... Noire de Salem

mise en scène Danielle Gabou

:Présentation

En retraçant l’itinéraire d’une esclave au XVIIe siècle, la chorégraphe et comédienne Danielle Gabou interroge dans cette création mêlant théâtre, engagement corporel et musique, la relation complexe entre les notions d’identité et de liberté.

Comment une esclave devient-elle une femme libre ? Pour répondre à cette question, Danielle Gabou adapte à la scène le roman de Maryse Condé Moi, Tituba sorcière… Noire de Salem. Chorégraphe et comédienne, incarnant tour à tour tous les personnages, elle prend elle-même en charge dans l’espace du plateau le récit palpitant de Tituba, fille d’esclave née à la Barbade. Initiée aux pouvoirs surnaturels, Tituba servira plusieurs maîtres, à Boston et ensuite à Salem, avant d’être jetée en prison pour sorcellerie. En retraçant son parcours mouvementé, la comédienne donne à voir comment se construit l’identité de Tituba. Le texte a la forme d’une narration poétique restituée à travers un dialogue avec la musique interprétée au piano par Lise Diou-Hirtz. Proche de la transe, inspiré du film Mammy Water de Jean Rouch, le jeu de Danielle Gabou – à la fois homme, maître, esclave, femme ou petite fille – met en scène un corps qui danse pour évoquer ce qui est au-delà des mots, la quête éperdue de soi-même quand le corps se libère en brisant ses chaînes.

Hugues Le Tanneur

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.