Avant - Modèles - Pauline Bureau, - mise en scène Pauline Bureau, - theatre-contemporain.net
Accueil de « Modèles »

Modèles

+ d'infos sur le texte de Pauline Bureau
mise en scène Pauline Bureau

:Avant

1791 : Olympe de Gouges rédige la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne.
1793 : Olympe de Gouges est guillotinée.
1804 : Rédaction du Code Napoléon, les femmes sont classées dans la même catégorie que les criminels, les malades mentaux et les enfants. Elles sont incapables légalement.
1908 : Première manifestation en faveur du droit de vote des femmes.
1909 : Le port du pantalon n’est plus un délit, à certaines conditions : si la femme tient par la main un guidon de bicyclette ou un cheval.
1914 : Manifestations de rue pour le droit de vote des femmes ; on appelle les manifestantes les suffragettes.
1920 : La loi accroît la répression de l’avortement et interdit la propagande anticonceptionnelle
1928 : Instauration de l’assurance-maternité avec paiement de la moitié du salaire pendant les 12 semaines qui suivent l’accouchement.
1936 : Léon Blum nomme trois femmes au gouvernement. Les députés adoptent le droit de vote des femmes. Le Sénat s'y oppose.
1938 : Réforme du Code civil de 1804. Les femmes ne sont plus incapables légalement.
1939 : Le Code civil accroît encore la répression de l’avortement et crée une prime à la première naissance.
1940 : Madeleine Pelletier, la première féministe ayant plaidé pour le droit à l’avortement, est arrêtée, et meurt dans un asile, 6 mois plus tard. Les associations féministes décident leur dissolution.
1942 : L'avortement, considéré comme crime contre l’Etat, est puni de mort.
1944 : L’ordonnance du 21 avril reconnaît le droit de vote et d’éligibilité des femmes. La loi Marthe Richard ordonne la fermeture des maisons closes.
1945 : Les femmes votent pour la première fois.
1946 : La Constitution de la IVème République reconnaît le principe d’égalité entre hommes et femmes.
1947 : L’avocate Germaine Poinsot-Chapuis est la première femme ministre.
1965 : Les régimes matrimoniaux sont réformés. La femme est associée à la gestion de la communauté. Le mari ne peut plus s’opposer à l’activité professionnelle de son épouse.
1967 : La loi Neuwirth autorise la contraception.
1971 : Manifeste des "343 salopes" déclarant avoir avorté, publié dans « Le Nouvel Observateur ». Le nombre des étudiantes égale celui des étudiants.
1972 : Mobilisation féministe lors du procès à Bobigny d’une mineure qui a avorté clandestinement.
1974 : Création du secrétariat d’Etat à la condition féminine, confié à Françoise Giroud.
La loi Veil autorise l’IVG.
1980 : La loi considère désormais le viol comme un crime. Marguerite Yourcenar, première femme à entrer à l’Académie française.
1982 : Remboursement de l’IVG par la Sécurité sociale.
1983 : La loi Roudy institue l’égalité professionnelle hommes-femmes. En moyenne les salaires féminins restent inférieurs de 30% aux salaires masculins.
1986 : Une circulaire, dépourvue de valeur légale mais pas de bon sens, préconise l’emploi du féminin pour les noms de métier.
1992 : Le nouveau code pénal et le code du travail répriment le harcèlement sexuel.
1993 : Le 10 novembre, « Le Monde » publie le Manifeste des 577 pour une démocratie paritaire. Début de la campagne pour une loi instaurant la parité hommes / femmes dans les assemblées élues. Avec 5,5% de femmes parlementaires, la France occupe l’avant-dernier rang européen. Création du délit d’entrave à l’IVG.
1999 : La loi sur la parité impose aux partis politiques la candidature de 50% de femmes aux élections.