theatre-contemporain.net

Accueil de « Médée-Matériau »

Médée-Matériau

+ d'infos sur le texte de Heiner Müller
mise en scène Anatoli Vassiliev

Distribution

Deviennent mythiques les figures et les histoires qui traversent les époques sans vieillir, sans que leur mystère ne soit élucidé, sans que les artistes ne se lassent de les questionner et les sonder. C’est le cas de la figure de Médée, magicienne de Colchide qui aide Jason et les Argonautes à conquérir la Toison d’Or. Pour la remercier, Jason l’épouse et lui donne deux fils avant de l’abandonner par ambition et d’épouser Créüse, la fille de Créon, roi de Corinthe.
Médée, femme répudiée et bafouée, incarne la vengeance et la monstruosité infanticide.
La richesse du mythe est sans cesse amplifiée par la confrontation de différentes versions et adaptations. Le Théâtre Nanterre-Amandiers vous proposait l’année dernière la Médée de Max Rouquette mise en scène par Jean-Louis Martinelli, cette année, le théâtre accueille la version d’Heiner Müller, Médée-Matériau dans une mise en scène très remarquée lors de sa présentation en Avignon en 2002, celle d’Anatoli Vassiliev.

Mise en scène limite, expérimentation issue du laboratoire du grand maître russe, fruit de dix ans de collaboration entre lui et une comédienne d’exception. Un corps exposé dans sa nudité la plus violente, un phrasé qui trouble notre perception évidente de la langue, pour accompagner le texte d’un auteur dont l’esthétique même visait la réappropriation perpétuelle du mythe, la déconstruction de la langue, la « liquidation de l’auteur »…

Dernières critiques

Crayonné au théâtre
Une traversée. Médée - Matériau
Image d'une critique concernant Une traversée. Médée - Matériau

mercredi 31 mai 2017

Par Christian Drapron

ThéâToile
Médéa-Matériau : les sortilèges de la vengeance
Image d'une critique concernant Médéa-Matériau : les sortilèges de la vengeance

samedi 27 mai 2017

Par Sonia Bos-Jucquin