Accueil de « May he rise and smell the fragrance »

May he rise and smell the fragrance

Ali Chahrour (Chorégraphie)


:Présentation

En arabe surtitré en français

Dans un requiem sublime et transgressif qui puise dans la lamentation traditionnelle arabe, Ali Chahrour clôt avec ce dernier opus, précédé par les bouleversants Fatmeh et Leïla se meurt, une trilogie dansée sur les larmes.
à partir des rites funéraires chiites, le chorégraphe libanais se penche ici sur les attributs et autres injonctions de la masculinité que sont la force, l’héroïsme et la dureté. Dans une version babylonienne du mythe de Perséphone, Ali Chahrour, archéologue du sensible, s’entoure de deux musiciens et d’une actrice, dont la figure divine guide les hommes d’une rive à l’autre. Un voyage inspiré des terres noires de la Mésopotamie, dans un entre-deux mondes où les ténèbres ne cherchent qu’à adoucir les tremblements de la condition humaine.

Taking inspiration from Arab culture and collective memory, the young Lebanese choreographer Ali Chahrour transforms Shiite mourning and funeral rituals in this sublime and daring requiem for one dancer, one singer and two musicians.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je me connecte Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.