Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Massacre »

Massacre

+ d'infos sur le texte de Lluïsa Cunillé traduit par Laurent Gallardo
mise en scène Tommy Milliot

:Présentation

Pour Tommy Milliot, l’expérience théâtrale est forcément contemporaine. Après l’Américaine Naomi Wallace pour le Festival d’Avignon 2019, le fondateur de la compagnie Man Haast choisit, pour sa première collaboration avec la Troupe, Lluïsa Cunillé : une figure majeure du théâtre catalan et espagnol qui n’a pourtant jamais été jouée en France.

Tuerie de personnes ou d’animaux sans défense autant que processus de destruction psychique ou intellectuelle, Massacre – précise Tommy Milliot – évoque aussi le nom donné au trophée de chasse formé de la tête et des bois d’un cervidé.

Lauréat du prix Impatience 2016 avec Lotissement de Frédéric Vossier, le jeune metteur en scène continue ici son exploration des écritures contemporaines après Winterreise (Voyage d’hiver) du Norvégien Fredrik Brattberg et The McAlpine Spillway (La Brèche) de l’Américaine Naomi Wallace qu’il crée au Festival d’Avignon 2019. Il choisit pour sa première collaboration avec la Comédie-Française de faire découvrir l’autrice catalane Lluïsa Cunillé, figure majeure du théâtre catalan et espagnol qui n’a pourtant jamais été jouée en France.

Le huis clos à l’oeuvre dans Massacre est selon le metteur en scène un véritable thriller, une pièce à suspense à la Pinter. La scène se déroule dans un hôtel isolé, à plusieurs kilomètres d’un village qui semble lui-même en cours de désertion. S’y rencontrent deux femmes à un moment charnière de leur vie : la première est sur le point de fermer son établissement faute de clients, la seconde y a réservé une chambre pour la semaine et compte bien y rester. Tel un rituel, dans une atmosphère d’inquiétante étrangeté, elles se retrouvent chaque soir dans le salon. Les mots apparemment ordinaires laissent progressivement entrevoir le trouble qui les habite, jusqu’à l’arrivée impromptue d’un homme qui fait voler en éclats leur équilibre précaire. Adepte d’un théâtre incarné et créateur d’images qui fait la part belle à l’imaginaire des spectateurs, Tommy Milliot célèbre cette écriture simple et vertigineuse.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.