Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Massacre »

Massacre

+ d'infos sur le texte de Lluïsa Cunillé traduit par Laurent Gallardo
mise en scène Tommy Milliot

On en parle dans la presse et sur le web

Le Monde.fr

Image de la critique de Le Monde.fr

jeudi 13 février 2020

Au Studio-Théâtre de la Comédie-Française, un huis clos intrigant

Par Brigitte Salino

Du début à la fin, on est pris par l’indéniable force d’attraction de l’écriture de Lluïsa Cunillé, dont une autre pièce, Islande, est au programme de l’agrégation d’espagnol de cette année. Née en 1961, cette auteure d’une œuvre imposante (quarante-cinq pièces) a le sens du minimalisme, et la chance d’être mise en scène par le jeune Tommy Milliot, qui ne joue pas au plus malin :...

Lire l'article sur Le Monde.fr

Les Soirées de Paris

Image de la critique de Les Soirées de Paris

mercredi 12 février 2020

L’écriture énigmatique de Lluïsa Cunillé

Par Isabelle Fauvel

Une écriture en creux rappelant celle de Pinter où le dit et le non-dit, les phrases entrecoupées de longs silences, établissent une atmosphère d’une inquiétante étrangeté. Née en 1961 à Badalone, en Catalogne, Lluïsa Cunillé est l’auteur d’une quarantaine de pièces (écrites en catalan et en castillan) et de nombreuses adaptations théâtrales. Portées à la scène et/ou publiées, ses œuvres lui ont également valu de prestigieux prix en Espagne......

Lire l'article sur Les Soirées de Paris

Télérama.fr

Image de la critique de Télérama.fr

lundi 10 février 2020

Le danger plane dès les premières secondes.

Par Joelle Gayot

Par qui va-t-il surgir ? Par la tenancière d’hôtel qui veut fermer boutique ou par son unique cliente, qui refuse de partir ? Les deux femmes se parlent c......

Lire l'article sur Télérama.fr

Les Inrocks

Image de la critique de Les Inrocks

vendredi 07 février 2020

Un “Massacre” qui transforme le Français en spa nordique

Par Igor Hansen-Love

Après son succès au dernier Festival d'Avignon, Tommy Milliot confirme son talent avec ce huis clos anxiogène signé Lluïsa Cunillé....

Lire l'article sur Les Inrocks

Club de Mediapart

Image de la critique de Club de Mediapart

lundi 03 février 2020

Découverte : «Massacre», première pièce jouée en français de Lluïsa Cunillé

Par Jean-Pierre Thibaudat

Tout se passe loin de tout, dans le salon d’un hôtel des solitudes. Sur la scène du Studio de la Comédie-Française, le metteur en scène Tommy Milliot nous fait découvrir cette autrice réputée en Espagne. Dirigés avec tact, les acteurs de la maison la servent à la perfection....

Lire l'article sur Club de Mediapart

lesechos.fr

Image de la critique de lesechos.fr

vendredi 31 janvier 2020

« Massacre » à la catalane

Par Vincent Bouquet

Aux écrivains classiques, Tommy Milliot préfère les auteurs contemporains. Avec sa dramaturge Sarah Cillaire, le fondateur de la compagnie Man......

Lire l'article sur lesechos.fr

Sceneweb

Image de la critique de Sceneweb

mercredi 29 janvier 2020

Massacre : huis-clos catalan au Studio de la Comédie-Française

Par Anaïs Heluin

Le jeune metteur en scène Tommy Milliot monte pour la première fois en France un texte d’une auteure catalane majeure : Lluisa Cunillé. Grâce à un jeu subtil, précis, et à une mise en scène à l’avenant, le mystère du huis-clos Massacre se déploie dans toute le Studio de la Comédie-Française. Depuis la création de sa …...

Lire l'article sur Sceneweb

Snes.edu

Image de la critique de Snes.edu

mercredi 29 janvier 2020

Qu’a-t-on vu ? Qu’est-ce qui se cache derrière le sens apparent ?

Par Micheline Rousselet

Deux femmes dans le salon d'un hôtel. L'une D est la propriétaire de l'hôtel qu'elle a décidé de fermer définitivement. L'autre H est l'unique cliente, (...)...

Lire l'article sur Snes.edu

hottello

Image de la critique de hottello

dimanche 26 janvier 2020

"Massacre" Une inquiétante étrangeté

Par Véronique Hotte

Massacre – Occisio en catalan, qui signifie « mort violente » – (2001) de l’auteure catalane Lluïsa Cunillé, pièce traduite en français par Laurent Gallardo, est pour la première fois montée en France dans la mise en scène de Tommy Milliot. Le massacre qui désigne concrètement un trophée de cervidé ou de sanglier appliqué à un mur est par ailleurs la métaphore d’une stratégie visant la mort.

Lire l'article sur hottello

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)