Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Martyr »

Martyr

mise en scène Matthieu Roy

On en parle dans la presse et sur le web

L.D.S Magazine

Image de la critique de L.D.S Magazine

samedi 21 octobre 2017

Le glissement d’un adolescent dans le radicalisme religieux

Par Anne Contet

Benjamin Südel, lycéen mal dans sa peau, glisse peu à peu dans le fondamentalisme chrétien. Benjamin, jeune adolescent élevé par une mère célibataire, trouve des réponses aux questions qui le tiraillaient. Il se sert alors des versets bibliques et de la religion pour contrer tous ceux qui s’opposent à lui, pour prescrire ce que sont le Bien et le Mal. Peu à peu, tous les interlocuteurs du jeune homme cèdent devant son fanatisme grandissant…

Lire l'article sur L.D.S Magazine

Image de la critique de Le Monde.fr

jeudi 29 janvier 2015

Le fanatisme religieux monte sur scène

Par Fabienne Darge

Comment un jeune homme ordinaire, « normal », devient-il un fanatique religieux, prêt à tuer pour ses idées ? On n’a pas fini de la ressasser encore et encore, cette question-là. Dans ce contexte, voilà un spectacle qui envisage tous les aspects de la question, et a le mérite de poser de manière implacable le mécanisme de la radicalisation, et ses ondes de choc dans la société : c’est...

Lire l'article sur Le Monde.fr

Image de la critique de Rue 89

jeudi 04 décembre 2014

Comment lutter contre le fanatisme ?

Par Jean-Pierre Thibaudat

La Bible comme arme de persuasion massive ou comment devient-on fanatique en lisant les Ecritures Saintes, et comment répondre à cela, c’est le sujet de « Martyr », la nouvelle pièce de l’Allemand Marius von Mayenburg, créée en français par la Compagnie du veilleur dans une mise en scène de Matthieu Roy....

Lire l'article sur Rue 89

Image de la critique de Télérama.fr

mercredi 12 novembre 2014

Une adaptation et ses petites contrariétés

Par Emmanuelle Bouchez

Dans cette comédie redoutable et grincante, qu'il avait lui-même mise en scène en 2012 à la Schaubühne de Berlin, Marius von Mayenburg fustige les extrémismes religieux. Il s'y appuie sur ce qu'il connaît le mieux — la religion chrétienne et la Bible — pour démonter la logique des monothéistes, qui utilisent le texte à la lettre pour justifier leur aberrante conduite. En vingt-sept scènes courtes, montées serré, il esquisse le quotidien d'un...

Lire l'article sur Télérama.fr

Image de la critique de AgoraVox

lundi 10 novembre 2014

L’éclatement d’un lycée devant la passion religieuse

Par Orélien Péréol

Martyr de Marius von Mayenburg explore les effets d'une croyance absolue. Pas de psychologie dans le texte, une mise en scène dans cette même perspective... un théâtre politique au sens propre mais qui transfère certains aspects du problème qu'il traite de façon un peu cavalière....

Lire l'article sur AgoraVox

Image de la critique de Sceneweb

dimanche 09 novembre 2014

le chemin de croix d'un adolescent

Par Stéphane Capron

Matthieu Roy monte la dernière pièce du dramaturge allemand Marius von Mayenburg dont le thème est la crise mystique d’un adolescent en rupture avec sa famille et le système scolaire qui sombre dans le radicalisme religieux. Une pièce sur un sujet d’actualité décryptée avec intelligence....

Lire l'article sur Sceneweb

Image de la critique de L'Humanité.fr

lundi 03 novembre 2014

L’adolescence, âge de tous les possibles ?

Par Marie-José Sirach

Cet été, à Avignon, Matthieu Roy avait présenté Même les chevaliers tombent dans l’oubli, de Gustave Akakpo. Cette pièce joyeuse et débridée constitue la première partie d’un triptyque artistique, Visage(s) de notre jeunesse, axé sur l’adolescence, l’éducation et la transmission. Martyr, de ­Marius von Mayenburg, est donc le deuxième volet de cette entreprise. Il sera suivi de Days of Nothing, de Fabrice Melquiot, en 2015. Benjamin ressemble à n’...

Lire l'article sur L'Humanité.fr

Image de la critique de carteblanchepoitiers

vendredi 07 février 2014

Qui est le "Martyr" de Marius Von Mayenburg ?

Par Emilie M

Critique du spectacle Martyr de Marius Von Mayenburg lors de sa création nationale de la pièce par la Compagnie du Veilleur (Matthieu Roy) au Théâtre Auditorium de Poitiers. Critique qui se veut davantage axée sur le texte et les questions qu'il suscite que sur la mise en scène proprement dite même si l'une ne va pas sans l'autre....

Lire l'article sur carteblanchepoitiers

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)