Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Marie-Antoinette Malesherbes, le dernier combat »

Marie-Antoinette Malesherbes, le dernier combat

+ d'infos sur le texte de Florence Camoin
mise en scène Florence Camoin

:Présentation

On croit connaître Marie-Antoinette, la Reine mais la connaît-on ? Elle prendra conscience de ses erreurs et s'armera de courage jusqu'à la fin pour défendre son honneur et sa famille ! À son procès, le peuple qui haïssait la Reine, sera pris de compassion et d'admiration pour la femme et la mère !

On connaît peu Malesherbes finalement, lui qui, chef de la censure royale, protégea les encyclopédistes et créa des réseaux parallèles de librairies pour sauver des ouvrages... Ami de Voltaire, Rousseau, Diderot, grand lecteur, il entra à l'Académie Française en 1775 ou il succèda à Nicolas-François Dupré de Saint-Maur. On lui doit le droit et le devoir de citation.

Grand politicien, il se battit pour réformer l'impôt. Grand humaniste, il se battit pour la liberté de religion et fut à l'origine de l'édit de tolérance. Son entrée au ministère, avec celle de Turgot, suscite l’enthousiasme dans l’opinion libérale.

Julie de Lespinasse écrit à un ami : « Oh, pour le coup, soyez assuré que le bien se fera et qu’il “se fera bien”, parce que ce sont les lumières qui dirigeront la vertu et l’amour du bien public. Jamais, non jamais, deux hommes plus vertueux, plus désintéressés, plus actifs, n’ont été réunis et animés plus fortement d’un intérêt plus grand et plus élevé. Vous le verrez, leur ministère laissera une profonde trace dans l’esprit des hommes. […] Oh ! Le mauvais temps pour les fripons et les courtisans ! »

La pièce commence le jour de l'exécution de Louis XVI. Il vient proposer à Marie-Antoinette de la défendre mais celle-ci ne l'aime pas. Ils vont donc s'affronter, revenir sur le passé, préparer l'avenir, chercher comment la sauver, elle et ses enfants, dans un climat de conspiration où certains cherchent encore à la faire évader, au moment où elle est isolée à la Conciergerie et que son fils est mis à l'isolement.

Malesherbes sera à ses côtés jusqu'à la fin alors qu'il aurait pu quitter la France...

Il a dit : « L'humanité est la première de toutes les lois »

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.