Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Liliom »

Liliom

+ d'infos sur le texte de Ferenc Molnar
mise en scène Galin Stoev

On en parle dans la presse et sur le web

Image de la critique de Inferno

mercredi 21 mai 2014

Galin Stoev revisite Ferenc Molnar

Par Yves Kafka

A l’Est rien de nouveau … Galin Stoev, le bulgare, monte dans le manège des exclus des quartiers populaires de Budapest, décor de la pièce écrite en 1909 par l’auteur hongrois Ferenc Molnar, pour faire revivre ces laissés pour solde de tout compte qui perdurent au travers des époques...

Lire l'article sur Inferno

Image de la critique de Au Poulailler

mercredi 19 mars 2014

Galin Stoev crée un spectacle saisissant

Par David Larre

Liliom Texte de Ferenc Molnár, mise en scène de Galin Stoev La Colline (Théâtre national), du 6 mars au 4 avril 2014, puis en tournée Liliom (1909) est la pièce la plus connue du Hongrois Ferenc Molnár.......

Lire l'article sur Au Poulailler

Image de la critique de Hier au théâtre

mercredi 19 mars 2014

La foire aux monstres inquiétante et violente de "Liliom"

Par Thomas Ngohong

Après avoir monté Le Jeu de l’amour et du hasard au Français, où les sentiments rivalisaient de délicatesse, Galin Stoev s’empare de Liliom, une mélodrame tragique de Ferenc Molnár. Ici, l’amour cogne, au sens littéral. Dans cette pièce centenaire, se bousculent la violence, la culpabilité et la tentative de rédemption par le biais de la figure anti-héroïque du personnage éponyme. L’ambiance s’avère tendue dans cet univers forain et populaire......

Lire l'article sur Hier au théâtre

Image de la critique de PublikArt

lundi 17 mars 2014

Un conte d’aujourd’hui qui nous entraîne dans les méandres de la complexité humaine

Par Amaury Jacquet

Ferenc Molnar (1878-1952) indiquait : "c’est une histoire de banlieue de Budapest aussi naïve et primitive que celles qu’ont coutume de ra......

Lire l'article sur PublikArt

Image de la critique de Rue89

samedi 15 mars 2014

Un bon « Liliom » et ça repart

Par Jean-Pierre Thibaudat

« Liliom » revient. Cette pièce revient toujours, tôt au tard, au-devant de la scène. Marie Ballet il y a quelques années, Jean Bellorini l’été dernier et aujourd’hui Galin Stoev. A chaque fois dans l’excellente traduction de Kristina Rady, Alexis Moati et Stratis Vouyoucas. Pièce à la fois populaire et mystérieuse, « Liliom » fascine tout metteur en scène et plaît au public.Un best-seller de la scène internationaleSon auteur, le Hongrois Ferenc...

Lire l'article sur Rue89

Image de la critique de Le grand théâtre du monde

vendredi 14 mars 2014

Liliom, un phénix au théâtre

Par Armelle Heliot

A la Colline, le metteur en scène Galin Stoev renouvelle la merveilleuse pièce de Ferenc Molnar, tout en signant un spectacle fidèle à l'esprit de l'écrivain, du héros. La distribution est…...

Lire l'article sur Le grand théâtre du monde

Image de la critique de La-croix.com

vendredi 14 mars 2014

« Liliom », vie et mort d’un vaurien

Par Didier Méreuze

Le Bulgare Galin Stoev signe une mise en scène légère et grave, décapante et décapée de ce grand « mélo » d’aujourd’hui....

Lire l'article sur La-croix.com

Image de la critique de Le Monde.fr

jeudi 13 mars 2014

La vie, la mort et la résurrection d'un voyou charmeur

Par Fabienne Darge

Comment parler, au théâtre, de ceux dont on ne parle pas et qui ne parlent pas, les exclus, les sans-grade, les oubliés, les effacés de nos sociétés ? Dès les années 1830, des auteurs comme Büchner, avec son Woyzeck (1837), ou, un siècle plus tard, Odon von Horvath, s'attaquent à cette question passionnante. Entre ces deux pôles vient se glisser le...

Lire l'article sur Le Monde.fr

Image de la critique de Théâtre du blog

lundi 10 mars 2014

Avec son nom de pureté

Par Christine Friedel

Avec son nom de pureté, Liliom n’est rien qu’un petit bonimenteur de foire, voyou rouleur de mécaniques, pas même délinquant : quand il s’y essaie, il échoue tragiquement. Mais il plaît aux femmes, et rameute les petites bonnes au manège de la veuve Muskat. De trop près, au goût de celle-ci, jalouse. Et voilà le mauvais garçon qui, dans un coup de révolte contre sa patronne, se fait chasser...

Lire l'article sur Théâtre du blog

Image de la critique de Froggy's Delight

samedi 08 mars 2014

Une œuvre qui mélange les genres

Par Philippe Person

Quand il écrit "Liliom", en 1909, le dramaturge hongrois Ferenc Molnar conçoit un mélodrame qu'il situe dans les milieux forains. Mais il décide de ne pas s'en tenir au simple mélo puisque, Liliom s'étant suicidé après avoir raté un mauvais coup, il se retrouve devant des juges célestes...

Lire l'article sur Froggy's Delight

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)