Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Les Règles du savoir-vivre dans la société moderne »

Les Règles du savoir-vivre dans la société moderne

+ d'infos sur le texte de Jean-Luc Lagarce
mise en scène François Thomas

On en parle dans la presse et sur le web

Image de la critique de PublikArt

samedi 24 janvier 2015

Son rythme donne toute son ampleur à la dérision

Par Amaury Jacquet

Sur la scène, la baronne – ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre – prend les traits de Martin Juvanon du Vachat où d’emblée la transgression du genre participe sournoisement à la charge caustique contre les conventions sociales et leurs fausses apparences.

Lire l'article sur PublikArt

Yagg.

Image de la critique de Yagg.

mardi 20 janvier 2015

Ce parti pris révèle la matière même du texte de Lagarce

Par Julien Massillon

Le texte de Jean-Luc Lagarce est habilement interprété par le comédien Martin Juvanon du Vachat dans une mise en scène simple mais très efficace....

Lire l'article sur Yagg.

Image de la critique de webtheatre

dimanche 18 janvier 2015

La vie Mode d’emploi

Par Dominique Darzacq

« Travail sur le savoir vivre de la baronne Staffe » notre sobrement Jean-Luc Lagarce dans son journal à la date du 19 août 1989. Sans doute, lecteur aussi curieux que boulimique, était-il tombé sur la récente réédition de ce sidérant mode d’emploi que sont Les règles du savoir-vivre dans la société moderne, sorti à la fin du XIXe siècle de la plume de Blanche Soyer, célibataire – à l’époque on aurait dit vieille fille - de modeste condition, qui...

Lire l'article sur webtheatre

Image de la critique de Froggy's delight

dimanche 18 janvier 2015

Un arbitre des élégances

Par Philippe Person

Assis sur sa chaise, Martin Juvanon du Vachat attend que le public s'installe. Ce jeune barbu souriant est très élégant dans sa robe du soir noire rehaussée d'une belle étole rouge. Avec ses longs gants noirs, on pourrait imaginer qu'il va chanter "Put the blame on mame", comme Rita Hayworth dans "Gilda"....

Lire l'article sur Froggy's delight

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)