Accueil de « Les Petits aquariums »

:Présentation

Un énorme et ancien canapé en cuir noir, deux petites tables jaunâtre d'une marque suédoise avec, au dessus des bières, des bonbons, des chips, une télé écran plat 100 centimètre et un film d'enfance.

Installé dans ce canapé il y a Rollande, George, Joëlle et Marcel, tous ils sont emportés par la magie du cinéma, tous ont des chemins de vie différents, tous ont des problèmes mais tous ne laissent rien transparaître.

Puis, il y a le public qui agit en tant que spectateur regardant ces personnes qui passent leurs journées à boire, manger et regarder des films, par moment une personne se lève, à une envie pressante de parler, il se réfugie dans les toilettes, et se confie au public.

Le public découvre alors ces tranches de vies mises à vif, entre silence et cries, fous rires et hystérie.

Les petits aquariums défini par Philippe Minyana comme une fable grotesque et épique, est une pièce qui interroge notre société, nos façons de vivre. C'est une pièce de colère, de dénonciation, de trop-plein , absolument délirante et étouffante.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je me connecte Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.