Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Illusions perdues »

Illusions perdues

+ d'infos sur l'adaptation de Pauline Bayle,
mise en scène Pauline Bayle

On en parle dans la presse et sur le web

Arts Mouvants

Image de la critique de Arts Mouvants

mardi 21 septembre 2021

Pauline Bayle donne son souffle au roman d'apprentissage de Balzac

Par Sophie Trommelen

Pauline Bayle adapte le roman de Balzac et met en scène avec une cohérence et une fluidité enivrante l’ascension fulgurante puis la déchéance du jeune héros balzacien, noyé dans les affres de la réussite.

Lire l'article sur Arts Mouvants

Le Bruit du off tribune

Image de la critique de Le Bruit du off tribune

lundi 20 septembre 2021

Balzac plus vivant que jamais

Par Emmanuelle Picard

Après l’Odyssée et l’Iliade, Pauline Bayle s’attaque à un autre monument de la littérature, Honoré de Balzac, et son plus long roman, les Illusions Perdues. Le défi est de taille, d’autant que le temps et les moyens sont limités. Avec une sobriété confondante,

Lire l'article sur Le Bruit du off tribune

Revue Études

Image de la critique de Revue Études

lundi 20 septembre 2021

D'un monde l'autre

Par Yvon Le Scanff

Le livre et son adaptation qui l’éclaire si judicieusement rejouent semble-t-il mais sur un autre plan, et en l’inversant, un autre moment de crise et de basculement d’une version du monde en une autre : l’opposition de Socrate aux sophistes. En ce sens, Balzac est bien platonicien, non par son goût pour les idées, mais par la confiance qu’il dépose dans les mots, dans ses mots. Ce spectacle rend parfaitement hommage à cette parole qui porte....

Lire l'article sur Revue Études

M La Scène

Image de la critique de M La Scène

dimanche 19 septembre 2021

Balzac : Ici et maintenant

Par Marie-Laure Barbaud

Au Théâtre de la Bastille, Pauline Bayle adapte avec fougue le roman monumental de Balzac, Illusions perdues, et emporte l’adhésion par sa mise en scène vitaminée. Centré sur l’itinéraire de Lucien de Rubempré et son initiation par l’échec, le spectacle est défendu par cinq acteurs à l’énergie revigorante. (Voir l’interview vidéo de Pauline Bayle faite par M La Scène)...

Lire l'article sur M La Scène

La Parafe

Image de la critique de La Parafe

samedi 18 septembre 2021

Balzac sans illusion mais avec beaucoup d'ambition

Par Floriane Toussaint

Le Théâtre de la Bastille inaugure sa saison avec un spectacle créé en janvier 2020 mais resté de longs mois dans les limbes (tout le temps de la crise sanitaire) avant de reprendre vie au printemps dernier : Illusions perdues de Pauline Bayle, d’après Honoré de Balzac. La jeune metteuse en scène confirme avec ce spectacle sa prédilection pour les textes non théâtraux. Après Iliade et Odyssée, après Chanson douce d’après Leïla Slimani, voilà qu’e...

Lire l'article sur La Parafe

Le Petit Rhapsode

Image de la critique de Le Petit Rhapsode

jeudi 16 septembre 2021

“Illusions perdues” : jeunesse et chute....

Par Richard Magaldi-Trichet

Petite (et magnifique) musique balzacienne…Balzac disait « C'est l'oeuvre capitale dans l'oeuvre », pour son roman où les illusions, universelles par leur absence de déterminant, sont destinées à disparaître dès le titre, sombre annonciateur de l'inquiétante trajectoire : jeunesse et chute....

Lire l'article sur Le Petit Rhapsode

mouvement.net

Image de la critique de mouvement.net

mardi 14 septembre 2021

« Il ne faut pas opposer la littérature d’idée et la littérature d’image »

Par Aïnhoa Jean-Calmettes

Pauline Bayle avait sublimé sur scène les chants homériques. Face à Balzac, la bataille est plus rude....

Lire l'article sur mouvement.net

Sceneweb

Image de la critique de Sceneweb

vendredi 13 mars 2020

Illusions perdues : le ring social de Pauline Bayle

Par Vincent Bouquet

Au Théâtre de la Bastille, la jeune metteure en scène livre une version condensée, fluide et limpide du monument romanesque de Balzac. Un tour de force où l’apparente simplicité du geste n’a d’égal que l’impressionnante acuité du propos. Les monstres littéraires, d’où qu’ils viennent, ne font pas peur à Pauline Bayle. Bien au contraire. Après …...

Lire l'article sur Sceneweb

Club de Mediapart

Image de la critique de Club de Mediapart

vendredi 13 mars 2020

« Illusions perdues », pas pour Pauline Bayle

Par Jean-Pierre Thibaudat

Après « l’Iliade » et « L’Odyssée », Pauline Bayle adapte et met en scène « Les illusions perdues » de Balzac avec un même principe : les acteurs d’abord. Un commando de cinq pour une vingtaine de rôles sur un plateau nu et les spectateurs sur les quatre côtés d’un ring. C’est enlevé et ça dépote. Dans le rôle de Lucien de Rubempré, une jeune actrice sidérante, Jenna Thiam....

Lire l'article sur Club de Mediapart

lesechos.fr

Image de la critique de lesechos.fr

vendredi 13 mars 2020

« Illusions perdues » : Balzac bête de scène

Par Philippe Chevilley

La jeune metteuse en scène Pauline Bayle offre une adaptation lumineuse du roman monstre de Balzac racontant l'ascension et la chute d'un jeune poète ambitieux dans le Paris des années 1820. Cinq comédiens surdoués interprètent plus d'une vingtaine de personnages. Du théâtre à cru, cinglant, qui conjugue la grande littérature au présent....

Lire l'article sur lesechos.fr

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)