Accueil de « Les Palmiers sauvages »

Les Palmiers sauvages

mise en scène Séverine Chavrier

On en parle dans la presse et sur le web

Le Bruit de Bruxelles

Image de la critique de Le Bruit de Bruxelles

jeudi 04 avril 2019

L'amour à mort

Par Julia Garlito

Lui, c’est Harry Kilbourne, il travaille en tant qu’interne dans un hôpital de la Nouvelle-Orléans. Sa vie est plutôt médiocre, mais voilà qu’apparaît Charlotte Rittenmeyer. Charlotte est une femme mariée menant une vie plutôt bourgeoise, elle a deux enfants, est totalement rebelle et se dit artiste. Leur rencontre révèle une passion amoureuse poussée à l’extrême, au point qu’elle va quitter mari et enfants pour

Lire l'article sur Le Bruit de Bruxelles

Un certain regard sur la culture

Image de la critique de Un certain regard sur la culture

mercredi 09 janvier 2019

Mourir d'aimer. Séverine Chavrier et la passion faulknerienne

Par Guillaume Lasserre

Retour sur les « Palmiers sauvages » de Séverine Chavrier à l’occasion de son escale au Monfort à Paris. La metteuse en scène entraine le public dans la frénésie amoureuse qui s'empare de Charlotte et Harry. De la fuite à la chute, cette passion sans retour possible déborde et engloutit tout. Une tragédie moderne sur la folie de l'amour réprimé par la morale bourgeoise....

Lire l'article sur Un certain regard sur la culture

culturopoing

Image de la critique de culturopoing

lundi 10 décembre 2018

“Les Palmiers sauvages” - Tristes topiques

Par Xavier Prieur

Dans une chorégraphie incandescente, Séverine Chavrier s’empare avec précision et psychologie du roman Les Palmiers sauvages de William Faulkner pour déclarer son amour des passions excessives et de l’anticonformisme....

Lire l'article sur culturopoing

Mon Tétras-Lyre

Image de la critique de Mon Tétras-Lyre

vendredi 19 mai 2017

Fragments d'une symphonie

Par Bernard Thinat

Première mise en scène de la nouvelle Directrice du CDN d’Orléans, Séverine Chavrier, avec « les Palmiers sauvages », d’après le roman de William Faulkner, dans une salle presque comble. Le public, jeune et moins jeune, était au rendez-vous pour ce nouveau départ du CDN après les ères Braunschweig, Py et Nauziciel....

Lire l'article sur Mon Tétras-Lyre

lesechos.fr

Image de la critique de lesechos.fr

vendredi 03 juin 2016

Chavirés par Séverine Chavrier

Par Philippe Chevilley

Elle est metteur en scène, comédienne et musicienne (pianiste). Elle a fait ses gammes au Cent-Quatre, au festival d'Avignon (2012), puis au théâtre de Vidy-Lausanne. Elle aime disséquer, interroger, bousculer, bouleverser les grands auteurs modernes (de Hanoch Levin à J. G. Ballard). Séverine Chavrier est la jeune artiste qui monte. Elle s'est offert cette saison...

Lire l'article sur lesechos.fr

La Voix du Nord

Image de la critique de La Voix du Nord

mardi 05 janvier 2016

L’amour qui brûle tout selon Faulkner

Par Fabien Bidaud

La jeune metteur en scène franco-suisse Séverine Chavrier s’installe au Théâtre d’Arras pour trois soirs à partir de jeudi. Deux amants impossibles, un road-trip à travers les États-Unis, l’éveil à l’amour et la passion destructrice… En trois séquences, elle tente d’animer la puissante nouvelle de William Faulkner....

Lire l'article sur La Voix du Nord

Image de la critique de http://blogs.mediapart.fr

lundi 08 décembre 2014

deux acteurs, magnifiques

Par Véronique Klein

Les deux acteurs, magnifiques Laurent Papot et Déborah Rouach,se courent après, en tenue d'Adam et Eve high-tech, ils n'ont que la ceinture qui portent la batterie de leurs micros HF. Pris dans les flashs de lumière comme les animaux sauvages soudain pétrifiés...

Lire l'article sur http://blogs.mediapart.fr

Image de la critique de Théâtre du blog

dimanche 07 décembre 2014

la passion brutale de deux êtres devenus marginaux

Par Véronique Hotte

Séverine Chavrier travaille un théâtre ancré dans la littérature, et un espace scénique qui fait matière de tout : musique, voix, corps, vidéo, scénographie, et qui semble construit à l’arrache, mais en fait très travaillé, à partir de rudes improvisations avec acteurs et musiciens sur le plateau. Palmiers sauvages, décrit la passion bruta...

Lire l'article sur Théâtre du blog

Image de la critique de lesouffleur.net

dimanche 07 décembre 2014

le suc faulknérien dégorge

Par Amandine Pilaudeau

Séverine Chavrier, pianiste et metteuse en scène, a embrassé, presque pressé, de ses bras et ses notes l’œuvre de Faulkner. De ces Palmiers Sauvages, le suc faulknérien dégorge : une substantifique moelle qui s’attache connaisseurs et amateurs de cette littérature. En représentation durant Mesure pour Mesure, « temps fort de théâtre musical » au CDN de Montreuil, la mise en scène immerge son spectateur dans un univers visuel et sonore très réussi...

Lire l'article sur lesouffleur.net