Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Les Grands »

Les Grands

+ d'infos sur le texte de Pierre Alferi
mise en scène Fanny De Chaillé

On en parle dans la presse et sur le web

Le Bruit du off tribune

Image de la critique de Le Bruit du off tribune

lundi 22 janvier 2018

« On croit en rien, on essaie tout »

Par Emmanuel Serafini

Autant le dire tout de suite, la mise en place de la création 2017 de Fanny De Chaillé Les Grands a failli avoir raison de notre patience et puis, tout d’un coup, une fois les fondations (laborieusement) posées, le spectacle prend son envol, le texte de Pierre Alferi raisonne, le propos du spectacle aussi et c’est tant mieux.

Lire l'article sur Le Bruit du off tribune

Attractions Visuelles

Image de la critique de Attractions Visuelles

vendredi 22 septembre 2017

Tension des âges

Par Karminhaka

Sur la scène du Centre Pompidou, on ne sait pas toujours à quelle sauce chorégraphique s'attendre. Bien souvent les registres les plus divers (musique, théâtre, danse) s’entremêlent, mais l'on espère toujours que cela part d'un fondement dansé. Parfois, que ce soit avec une Emmanuelle Huyn, une Marlène Monterio Freitas ou La Ribot, l'effacement de la danse est tel qu'une frustration peut apparaitre, sans pour autant dénier une créativité certaine...

Lire l'article sur Attractions Visuelles

Profession Spectacle

Image de la critique de Profession Spectacle

mercredi 26 juillet 2017

« Les Grands » : une identité en quête de parole

Par Pauline Angot

La pièce de Fanny de Chaillé, si elle dénonce une parole figée, extérieure à l’énonciateur adulte, ouvre cependant une faille qui révèle l’épaisseur identitaire des personnages, car tissée par une histoire personnelle. Au-delà des exigences sociales auxquelles répond l’adulte, elle révèle une profondeur de la personne humaine du fait de son passé vivant, disponible et garant de la subjectivité, de la possibilité d’une parole personnelle greffée...

Lire l'article sur Profession Spectacle

L'insensé

Image de la critique de L'insensé

lundi 24 juillet 2017

"Les Grands" à hauteur d'enfance

Par Arnaud Maïsetti

Ce qui bouleverse dans l’enfance, c’est que c’est un âge que ne cesse d’abandonner sa part d’enfance :sa faculté de changer tient à sa part de conquête et de renoncement. "Les Grands" est moins le spectacle qui en expose les conditions qu’un laboratoire où mettre en jeu les enjeux de cet âge minuscule et destiné à l’oubli. Les Grands, ou la vie en petit : cette petitesse des choses qui est sa fragilité précieuse, part encore vive de notre futur…...

Lire l'article sur L'insensé

ThéâToile

Image de la critique de ThéâToile

lundi 24 juillet 2017

Les Grands : paroles de l’enfance

Par Sonia Bos-Jucquin

C’est une collaboration qui dure entre Fanny de Chaillé et Pierre Alferi. Dans une pièce un peu trop didactique mais sensible sur la construction identitaire et cette âme d’enfant qui subsiste en n…...

Lire l'article sur ThéâToile

revue Agôn

Image de la critique de revue Agôn

samedi 22 juillet 2017

Une passionnante réflexion sur le théâtre

Par caroline châtelet

Il est toujours étonnant de constater comment certaines œuvres nourrissent (plus ou moins souterrainement) la réflexion, accompagnent, résonnent face à d’autres. Concernant l’enfance, deux documentaires, aux antipodes formels l’un de l’autre reviennent – à tel point que je les cite de loin en loin ici ou là. Tandis que Disneyland, mon vieux pays natal d’Arnaud des Pallières (sorti en 2001) est proche d’un cinéma expérimental, Récréation de Claire...

Lire l'article sur revue Agôn

Carnet d'Art

Image de la critique de Carnet d'Art

mercredi 19 juillet 2017

Façonner les âges

Par Kristina D'Agostin

Fanny de Chaillé, artiste associée à l’Espace Malraux Scène nationale de Chambéry, met en scène Les Grands qui interroge différentes étapes de la vie : l’enfance, l’adolescence et l’âge adulte. Ces strates sont habilement déployées et donnent à voir grandir des personnes durant le temps de la représentation. Sur le plateau, trois trios composés d’un adulte, d’un adolescent et d’un enfant interprètent un même rôle......

Lire l'article sur Carnet d'Art

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)