Accueil de « Les Géants de la montagne »

Les Géants de la montagne

On en parle dans la presse et sur le web

Attractions visuelles

Image de la critique de Attractions visuelles

vendredi 06 novembre 2015

Tout l'espace du rêve

Par Karminhaka

Des "Géants de la montagne", Luigi Pirandello voulait faire son chef d’œuvre. La pièce, foisonnante, pétrie d’onirisme et de poésie, resta inachevée. Articulée autour de l’arrivée d’une troupe de théâtre dans une région où vivent des géants, l’argument est superbe....

Lire l'article sur Attractions visuelles

Image de la critique de Mediapart blog

samedi 12 septembre 2015

Les secrets d’une vie enfin libre.

Par Gloria Grahame

Au début de la pièce, lorsque la troupe de théâtre d’Ilse débarque dans cette bâtisse dans les montagnes, elle pense avoir trouvé un lieu pour se poser et peut-être une salle pour représenter sa pièce. Il n’en est rien. « La Villa » est occupée par une bande de marginaux qui vivent reclus du monde extérieur. Emmenés par Cotrone, sorte de gourou de la communauté, ceux-ci tentent...

Lire l'article sur Mediapart blog

Image de la critique de Médiapart

vendredi 11 septembre 2015

La Poésie de Stéphane Braunschweig sied à Pirandello

Par Claude Glayman

Excepté le grand William Shakespeare, les auteurs de pièces de théâtre semblent avoir leurs saisons. Ils dominent les planches une, deux, trois saisons et soudain disparaissent. Je me souviens de Luigi Pirandello à l’affiche il y a plusieurs années antérieures : « La Volupté de l’honneur / A chacun sa vérité/Six personnages en quête d’auteur » et notre Pirandello, né en Sicile, possédait également un don pour de petites pièces, tournant autour...

Lire l'article sur Médiapart

Image de la critique de La Revue du Spectacle

vendredi 11 septembre 2015

A la lisière de la réalité et de l'imaginaire, du représentable et de l'indicible

Par Jean Grapin

C'est une villa perdue dans la montagne dans laquelle de pauvres gens et fragiles… guignards… poissards… quasi-spectres… peuvent voir se réaliser toutes leurs imaginations maladives grâce à la magie, qui règne en ces lieux, dirigée par Cotrone qui sait faire des étincelles et autres coups de......

Lire l'article sur La Revue du Spectacle

Image de la critique de Télérama

jeudi 10 septembre 2015

L'œuvre inachevée de Pirandello sauvée de l'ennui par un magistral Claude Duparfait

Par Fabienne Pascaud

Si la mise en scène de Stéphane Braunschweig laisse perplexe, la performance de l'acteur français détonne dans “Les Géants de la montagne”, adaptation d'une pièce du dramaturge sicilien. Lorsque commence le spectacle, salle allumée, l'espace scénique semble d'abord bien ingrat, voire moche. Une grande façade de verre sans âme derrière laquelle un nain joue de l'harmonium. Un grand...

Lire l'article sur Télérama

Image de la critique de Un fauteuil pour l'orchestre

mercredi 09 septembre 2015

« Il suffit d’y croire »

Par Camille Hazard

Dans cette pièce inachevée, Pirandello, questionne la place de l’artiste au sein d’une société faite de divertissement et de consommation. Le texte écrit l’année de sa mort, en 1936, met en scène le triomphe de l’imagination sur un monde désenchanté. Dans une société où les Hommes ne croient qu’aux billets de banque, l’artiste doit-il poursuivre sa lutte et sa quête au milieu des villes en prenant le risque de se perdre, de s’épuiser ou doit-il a...

Lire l'article sur Un fauteuil pour l'orchestre

Image de la critique de Les Trois Coups

mercredi 09 septembre 2015

Metteur en scène en quête de personnages

Par Frédéric Nau

Rêve ou réalité ? Sans surprise, le spectacle présenté par Stéphane Braunschweig en ce début de saison et associant deux œuvres de Pirandello reprend ce dilemme qui parcourt tout le théâtre de l’auteur italien. Dans une villa abandonnée vit à l’écart de toute société une bande de déshérités plus ou moins joyeux. Ceux-ci sont placés sous le bienveillant patronage de Cotrone, qui théorise pour eux le bonheur de renoncer à toutes les contraintes matérielles et d’évoluer dans un monde onirique entièrement issu de l’esprit.

Lire l'article sur Les Trois Coups

Image de la critique de La Croix

mardi 08 septembre 2015

Le voyage des comédiens

Par Didier Méreuze

Se saisissant de cette ultime œuvre (inachevée) de Pirandello, Stéphane Braunschweig interroge sur la place de la culture, l’art et l’artiste face à un ......

Lire l'article sur La Croix

Image de la critique de Lexpress

mardi 08 septembre 2015

Enfin l'effroi.

Par Laurence Liban

Le théâtre de Pirandello, on le reconnaît au premier coup d’œil. Il y a toujours des groupes de personnages incertains qu’un souffle déplace comme le blé au vent, qu’un guide mène comme un petit troupeau docile et inquiet. Six personnages en quête d’auteur en est l’exemple le...

Lire l'article sur Lexpress

Image de la critique de Les lendemains de la générale - Lexpress

mardi 08 septembre 2015

Enfin l'effroi.

Par Laurence Liban

Le théâtre de Pirandello, on le reconnaît au premier coup d’œil. Il y a toujours des groupes de personnages incertains qu’un souffle déplace comme le blé au vent, qu’un guide mène comme un petit troupeau docile et inquiet. Six personnages en quête d’auteur en est l’exemple le...

Lire l'article sur Les lendemains de la générale - Lexpress